×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Symposium de l’innovation: Les phosphates ont besoin de technologies de rupture

    Par Badra BERRISSOULE | Le 09/10/2019 | Partager
    L’OCP réunit 950 experts à la 5e édition du Symphos à Benguerir
    Digitalisation, intelligence artificielle, économie circulaire, optimisation des procédés... au coeur des débats

    Comment préserver et exploi­ter de manière durable le phosphate? Quelles sont les nouvelles solutions en matière de valorisation des phosphates et dérivés et quel rôle pour la digitalisa­tion? Autant de questions au coeur de la 5e édition du Symposium international sur l’innovation et la technologie dans l’industrie des phosphates (Symphos) qui poursuit ses travaux à Benguerir.

    L’événement à dominante technologique et scientifique organisé par le Groupe OCP et l’Université Mohammed VI Polytechnique met à l’honneur tous les deux ans l’innovation, la technologie, les tendances en matière de procédés de valorisation des phosphates et dérivés, la recherche ainsi que les perspectives de développement du secteur des phos­phates.

    Au rendez-vous, près de 950 ex­perts venus d’une quarantaine de pays. On y retrouve de grands acteurs mon­diaux de l’industrie, des fabricants et fournisseurs d’équipements, des startups et concepteurs de nouvelles technologies, mais aussi des instituts et établissements de recherche, des universitaires et socié­tés savantes… Pendant trois jours, les membres de cet écosystème mondial du phosphate partageront leurs expériences en la matière et leurs idées.

    D’emblée et à l’ouverture du symposium, l’industriel Gunter Pauli et gourou du développe­ment durable a donné son approche sur le sujet. Il a proposé la création d’usines de recyclage des déchets des mines en papier. Une idée déjà testée en Chine.

    «Le Maroc et particulièrement l’OCP pourrait être leader dans ce domaine et ce secteur pourrait générer jusqu’à 10 milliards de dollars de chiffre d’af­faires», insiste Pauli. Auprès de l’OCP, toutes les idées innovantes et les pro­cessus qui tendent vers la réutilisation des déchets sont pris en compte, mais les processus d’application peuvent deman­der du temps», indique Rachid Boulif, directeur de recherche au sein de l’OCP et responsable de l’organisation du Sym­phos.

    Il y a 50 ans que le groupe phos­phatier a pris appui sur la Recherche & Développement pour diversifier son portefeuille de produits et développer de nouveaux produits de spécialité. La durabilité reste au coeur de la stratégie.

    En fédérant la communauté mon­diale des phosphates pour partager ex­pertises, compétences et expériences, le forum vise un double objectif: contri­buer à faire émerger les idées de demain, et tirer des leçons des stratégies mises en oeuvre dans d’autres secteurs.

    Ainsi, la programmation scientifique s’est fo­calisée sur les nouvelles techniques et technologies pouvant améliorer les sys­tèmes de production dans l’industrie des phosphates. Il s’agit désormais d’envisa­ger l'avenir de l'industrie des phosphates dans le cadre d'une démarche de déve­loppement durable et de technologies propres.

    Fertilisants «intelligents»

    Au total, le Symphos va traiter de 18 thématiques qui seront couvertes avec un focus sur les fertilisants «intelligents», les technologies de rupture, l’environnement et la durabilité, l’économie circulaire, l’optimisation des procédés et ressources, le rôle de l’ammoniac, un élément essentiel à la fertilisation des sols, et des enjeux de la digitalisation et de l’intelligence artificielle. Le Symphos 2019 sera aussi l’occasion d’annoncer la mise en place d’un réseau international composé de scientifiques et d’industriels. Cette entité aura pour mission de développer des travaux de recherche sur les vertus du phosphore et des phosphates, selon une démarche scientifique et technique.

    Badra BERRISSOULE

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc