×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:5598 Le 23/09/2019 | Partager

    ■ Une panthère noire se promène sur le toit d’un immeuble!

    cari_insolite_098.jpg

    Une panthère noire, qui «s'est baladée» mercredi soir sur le toit d'un immeuble près de Lille (nord de la France) avant d'être capturée par les pompiers, venait du «domicile d'un particulier» qui la gardait illégalement chez lui, a-t-on appris jeudi auprès de la préfecture. Les pompiers avaient été appelés mercredi soir à Armentières pour déloger l'animal, qui «se baladait» sur le toit d'un immeuble d'habitation, comme un banal chat de gouttière. Sur des photographies diffusées par les services de secours, on peut voir l'imposant animal déambuler tranquillement sur le rebord d'un toit, au troisième et dernier étage d'un immeuble en briques, se penchant dans le vide ou regardant par la fenêtre d'un appartement. Après l'installation d'un périmètre de sécurité par la police, pour éviter que l'animal ne saute, les pompiers l'ont finalement piégé à l'intérieur d'une habitation dans laquelle il venait de rentrer. Un vétérinaire sapeur-pompier a ensuite endormi l'animal à l'aide d'un fusil équipé de fléchettes anesthésiantes, ont précisé les pompiers, évoquant une intervention «hors norme».

    ■ Il rampe deux jours avec une jambe brisée
    Un randonneur australien a raconté mercredi comment il avait dû ramper pendant deux jours à travers la forêt et les broussailles, la jambe brisée en deux en chutant d'une cascade. Neil Parker, 54 ans, a expliqué aux journalistes qu'il effectuait dimanche une paisible randonnée de trois heures, au nord-ouest de Brisbane (est), quand tout a viré au cauchemar.
    L'infortuné randonneur a effectué une chute de six mètres depuis le haut d'une cascade, se brisant la jambe et le poignet. La partie inférieure de sa jambe pendait inerte après s'être «nettement» brisée en deux. Ce randonneur expérimenté s'est aussitôt dit: «je suis dans le pétrin parce que personne ne sait où je suis». Après avoir essayé en vain d'appeler à l'aide avec son téléphone, qui ne fonctionnait plus après être tombé à l'eau, il a commencé à ramper vers une clairière où il pensait avoir plus de chances d'être secouru. Neil Parker s'est ensuite confectionné une attelle de fortune sur sa jambe fracturée mais cela a été tellement douloureux qu'il a été victime d'hallucinations. Avec juste une «poignée de noix, une barre protéinée et quelques sucettes» pour tenir, le valeureux quinquagénaire s'est alors lancé dans un atroce voyage de trois kilomètres, rampant péniblement pour avancer petit à petit. «Ce que j'avais remonté à pied en 40 minutes, j'ai mis près de deux jours à le redescendre en rampant», a-t-il expliqué. Dimanche soir, il a vu un hélicoptère au-dessus de sa tête mais il savait que ses chances d'être localisé étaient nulles car il se trouvait sous des broussailles. Le randonneur a dû attendre mardi après-midi pour être localisé par un hélicoptère qui l'a ensuite hélitreuillé.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc