×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Informatique: Supinfo mise sur le 4.0quelques

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5597 Le 20/09/2019 | Partager
    L’école lance de nouveaux programmes numériques adaptés aux attentes des entreprises
    Big Data, intelligence artificielle, community management… Une formation de pointe
    Le fruit d’une étude menée par le groupe au Maroc et à l’international
    supinfo_international_university_097.jpg

    Supinfo International University lance, pour la rentrée 2019-2020, de nouveaux programmes numériques adaptés aux attentes des entreprises. Au menu notamment, des modules pour maîtriser les rouages de la Big Data ou encore pour être sensiblement initié à l’intelligence artificielle (Ph. SIU)

    Supinfo se met au 4.0. L’école supérieure privée lance en effet pour cette rentrée de nouveaux programmes pour former aux métiers du numérique. Un moyen de répondre aux besoins des entreprises actuelles et de ne pas prendre le risque de rester sur le banc de touche une fois le marché du travail intégré.

    Ainsi, dès ce mois-ci, des modules viendront harmonieusement compléter  la filière informatique originelle, connue sous le sigle SIIT. Les étudiants toutes classes confondues pourront être initiés au Community manage­ment pour apprendre à manipuler et uti­liser à bon escient les réseaux sociaux, devenus vitaux pour l’image des entre­prises d’aujourd’hui. Mais pas seulement.

    Des matières plus «techniques» leur permettront égale­ment d’apprendre à maîtriser les rouages de la gestion de base de données – plus connues sous l’appellation de Big Data – mais aussi de se familiariser avec l’intel­ligence artificielle, un domaine des plus prometteurs pour la profession.

    Au pro­gramme également, des modules direc­tement liés à la gestion managériale et  enseignant entre autre l’entrepreneuriat. «Un ingénieur informaticien ne peut se permettre de maîtriser uniquement le vo­let purement technique de sa discipline. Il est important, au cours de ses années d’études, qu’il puisse prendre part à des  modules de management qui feront la dif­férence une fois débarqué sur le marché», précise ainsi le directeur régional de l’éta­blissement Amine Zniber.

    Des programmes intégrés avant tout pour s’adapter aux évolutions numériques actuelles du métier et former aux profes­sions de demain. Un moyen de distiller aux jeunes apprenants un savoir-faire plus «en phase» avec les méthodes d’au­jourd’hui.

    «Les domaines du numérique et du digital évoluent continuellement et il est capital de former de nouveaux profils sur des technologies en vogue. Il ne sert à rien de mettre sur le marché des étudiants dotés d’un bagage technologique obsolète ou has been», confie le responsable.

    Un nouveau cursus élaboré suite à l’observation et l’étude par le groupe du réseau social LinkedIn. Le site, qui com­porte à l’heure actuelle près de 400 mil­lions de membres issus de plus de 170 secteurs d’activités, constitue en effet une vitrine projetant assez distinctement les demandes et les différentes attentes des entreprises.

    Karim AGOUMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc