×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Managem: Comment esquiver la volatilité des cours

    Par Amin RBOUB | Edition N°:5577 Le 23/08/2019 | Partager
    Fortes corrections sur le cobalt, cuivre, zinc...
    Les effets positifs pour en atténuer l'impact

    L'acteur de référence du secteur minier révise à la baisse ses résultats financiers du premier semestre. Le chiffre d'affaires de Managem à fin juin dernier enregistre une baisse de 300 millions de DH. Quant au résultat net semestriel, il accuse un recul de l'ordre de 370 millions de DH.

    A l'origine de ces baisses, la conjugaison de plusieurs facteurs: le conflit commercial Chine/Etats-Unis a fait dévisser les cours de métaux qui ont subi de fortes corrections à fin juin dernier, une conjoncture internationale marquée par des incertitudes. La baisse des cours du cobalt est plus spectaculaire. Son cours moyen aura chuté de 62%, il y a deux mois. Pour rappel, le cobalt est un métal précieux pour l'industrie automobile, surtout dans la production des batteries des véhicules.

    Dans le même contexte, d'autres métaux tels que le zinc et le cuivre ont subi de fortes corrections. A court terme, la volatilité des cours restera forte, prévoient les experts. Ce sont là autant d'éléments qui ont eu des impacts directs sur les résultats du groupe minier marocain. Mais malgré ce retournement de conjoncture, les effets négatifs seront partiellement atténués par d'autres impacts positifs, rassure le management.

    Les effets positifs sont notamment liés à la hausse importante de la production de l'or au Soudan, grâce notamment à la nouvelle extension de l'usine qui a démarré au premier trimestre 2019. La première usine de traitement, au-delà du site pilote, a été mise en service en février dernier. Elle produira 2 tonnes par an. «Nous sommes sur un rythme de croisière pour pouvoir produire entre 1,7 et 2 tonnes par an», explique le management.

    Il faut dire que le Soudan reste un actif stratégique avec des réserves estimées à 50 tonnes d'or. Le groupe marocain engage de gros investissements dans ce pays pour optimiser l'exploitation du potentiel. A terme, le Soudan devrait contribuer à hauteur de 4 à 5 tonnes dans la production d'or du groupe.  La contribution de Tri-K en Guinée est attendue autour de 3 à 4 tonnes sur une dizaine d'années. Les études de faisabilité ont confirmé 30 tonnes d'or de réserves.

    Managem espère démarrer la production de la mine à partir de fin 2020. Dans ce même contexte, il y a le redressement des fondamentaux de la SMI (Société Métallique d'Imiter) induit par la hausse de la production d'argent de plus de 35%. Plus encore, sur le cobalt, Managem réalise une croissance de la production de l'ordre de 36%.

    «C'est la conséquence directe des efforts entrepris à travers les augmentations de capacités de traitement des unités de production». Compte tenu de ces effets positifs, «Managem est confiante dans la solidité de ses fondamentaux et dans la reprise des marchés sur le moyen terme», confirme le management.

    Modèle économique

    Managem a déployé un plan stratégique  afin de  rendre le business modèle plus robuste à la volatilité des cours. L'impact de la baisse des cours peut atteindre 400 millions de DH sur un semestre. Face à cela, le groupe s'attelle à optimiser ses coûts de production et ses procédés. Par ailleurs, l'entreprise investit massivement dans la recherche et développement. Chaque point de rendement gagné sur les process correspond à une économie de l'ordre de 100 millions de DH. Le management intervient sur plusieurs leviers, ce qui permet de stabiliser les bénéfices dans un contexte très volatil. Par ailleurs, Managem compte capitaliser sur 20 ans d'expérience dans l'hydrométallurgie pour développer de nouvelles activités à forte valeur ajoutée.

    A.R.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc