×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Accord de pêche: Le détail du deal avec Bruxelles

    Par Abdelaziz GHOUIBI | Edition N°:5561 Le 22/07/2019 | Partager
    La flotte européenne dès cette semaine dans les eaux marocaines
    128 navires dont 90 espagnols seront autorisés
    L’examen des dossiers d’attribution des licences lancé
    accord_de_peche_061.jpg

    La contrepartie financière annuelle passe de 40 millions d’euros dans le cadre du précédent protocole à 52,2 millions d’euros, soit une augmentation de 30%. Elle s’explique par l’effet cumulé de la hausse du quota des pélagiques (6%) et de la valeur de la tonne, toutes espèces confondues: 13%

    C’est parti pour le retour de la flotte européenne. Les attributions de licences de pêche sont déjà lancées pour les 128 navires qui seront autorisés à opérer dans les eaux territoriales marocaines. Ceci, après que les derniers ajustements techniques aient été apportés par la première commission mixte dont les travaux se sont déroulés la semaine dernière à Rabat.  

    Les deux parties ont ainsi examiné «les modalités pratiques et les aspects techniques devant être respectés par les navires européens pour l’exercice de l’activité de pêche dans le cadre de la gestion durable des pêcheries», indique un communiqué commun.  Et de préciser que «les premières licences de pêche seront accordées par le département de la Pêche maritime dans les jours à venir».

    La rencontre a également permis à Rabat et Bruxelles de valider la  programmation de la contrepartie financière liée à l’appui sectoriel. D’un montant global de 77,7 millions d’euros sur les 4 années de la durée de l’accord, cette contribution est destinée à financer les projets de développement du secteur de la pêche inscrits dans la stratégie «Halieutis» (voir tableau ci-dessus). A noter que cette enveloppe est en hausse de 39% par rapport à celle concédée dans le protocole échu.

    Adopté par le Parlement européen le 12 février 2019, à une écrasante majorité, le présent protocole couvre une zone de pêche s’étendant du parallèle 35 jusqu’au parallèle 22, à savoir du Cap Spartel dans le nord du Maroc jusqu’au Cap Blanc dans le sud. Fini donc les risques d’insécurité juridique que faisaient planer certaines composantes de l’accord d’Association Maroc-UE, notamment le volet agricole et celui de la pêche.

    Au-delà,  le pays réalise des gains substantiels. Si les catégories de pêche restent inchangées par rapport au protocole précédent, des réajustements ont toutefois été apportés. Les espèces autorisées sont ainsi limitées aux petits pélagiques, thonidés et certaines variétés de poisson blanc.

    En revanche, des familles entières sont exclues comme les céphalopodes et les crustacés qui ont une valeur marchande plus élevée. Celles-ci continueront d’être exclusivement pêchées par les armateurs marocains. De même, la Méditerranée est exclue de la zone de pêche des navires européens. Et dans tous les cas, seules les ressources halieutiques non exploitées par la flotte nationale et présentant un surplus font l’objet de l’accord et de son protocole de mise en œuvre.

    Les débarquements obligatoires de poisson par catégorie restent également inchangés. Pour les petits pélagiques qui seront péchés dans l’Atlantique sud, le quart des prises doit être débarqué. Ce niveau permettrait d’approvisionner l’industrie marocaine de valorisation.

    Les segments de pêche

    • Petits pélagiques au nord: 22 navires
    • Pêche artisanale en Atlantique nord: 35 palangriers de fond
    • Sparidés, diagramme gris (Tanger à Kénitra): 10 navires
    • Merlu noir sabre: 16 navires
    • Pêche démersale: 18 navires (palangriers de fond et chaluts de fond)
    • Thonidés: 27 canneurs.

    A. G.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc