×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Jazzablanca, un vent de fraîcheur sur la métropole - Reportage photos, Fadwa Alnasser

    Par L'Economiste | Edition N°:5551 Le 08/07/2019 | Partager

    Clôture du Jazzablanca, dimanche 7 juillet,  le festival de jazz et des musiques actuelles  a proposé aux mélomanes de la métropole quelque 58 concerts entre têtes d’affiche, découvertes musicales et nouveaux talents. Cette 14e édition a vu un vent de fraîcheur souffler sur l’Hippodrome et la scène gratuite de la place des Nations Unies, avec une programmation très éclectique. Une nouvelle scène dédiée à la musique électro, des masterclass et des ateliers pour les enfants ont complété le show.

    jazzcasablanca1.jpg

    Véritable tête d’affiche de ce festival,  la légende du saxophone, Maceo Parker, a offert l’un des plus beaux concerts de cette édition

    jazzcasablanca2.jpg

    Du haut de ses 78 ans, la reine du Calypso a séduit le public avec son incroyable énergie, son humour mais également ses chansons engagées qui sentent bon le parfum de sa Trinidad natale

    jazzcasa2.jpg

    Sur la scène du village, un concert détonant et plein de vitalité avec les  rythmiques soul, funk, hip-hop, afro groove et tropical de Guts & Les Akaras de Scoville

     

    jazzcasa5.jpg

    Franz Ferdinant, le groupe de rock britannique, programmé en ouverture, a donné le ton du festival dès le premier soir. Une semaine de fête où les Casablancais vont se retrouver autour d’une ambiance très festive

    jazzcasa3.jpg

    L’une des plus belles révélations de cette 14e édition. Mikael Kiwanuka, un timbre de voix légèrement éraillé a  séduit le public avec un répertoire   folk-soul dépouillé et intemporel

     

    jazcasa22.jpg
    Les scènes du Jazzablanca s’articulaient autour d’un village, ouvert dès midi, offrant plusieurs espaces de vie où il fait bon boire, manger, traîner, écouter de la musique et découvrir des artistes en herbe

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc