×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Justice

    Un recordman de la défense commerciale

    Par Faiçal FAQUIHI | Edition N°:5550 Le 05/07/2019 | Partager
    Comment Cema bois de l’Atlas a obtenu un 3e bouclier
    Kg vs m3: Des unités de mesure en débat

     

    ali_faqqi_fihri.jpg

    Cema Bois de l’Atlas est «très contente» à cause des mesures de sauvegarde prises pour les panneaux de bois revêtus importés. «Nous n’avons pas encore évalué son impact. Certes, cette mesure ne peut être qu’efficace. Encore faut-il que son degré d’efficacité soit prouvé», précise son DG, Ali Fassi-Fihri 

    - L’Economiste: La taxe de 1,6 DH par kg sur les panneaux de bois revêtus importés «va asphyxier» le marché, selon vos contradicteurs.   
    - Ali Fassi-Fihri:
    C’est l’argument avancé durant l’audition publique de février 2019 à Rabat. L’avenir va démontrer le contraire. La taxe sur l’importation des panneaux de bois revêtus sera bénéfique pour l’industrie et l’économie. Nous sommes le seul véritable fabricant de panneaux au Maroc. La taxe douanière va corriger une anomalie liée à la structure des prix qui ont anormalement chuté depuis quelques temps déjà. Notre part de marché était de 80% en 1999 contre 30% en 2019. Chaque année, l’entreprise souffrait à cause de la baisse des prix de vente, particulièrement due à certains exportateurs turcs. 

    - Une bataille a porté sur l’unité de mesure durant l’enquête du Commerce extérieur. Pourquoi vous vous êtes prévalus du kg alors que vos concurrents ont fait valoir le m3?      
    - Le kg est l’unité de mesure retenue par la Douane pour recouvrer les taxes d’importation des panneaux de bois revêtus. Les enquêteurs s’y sont conformés tout en reconvertissant cette unité de mesure en m2. Cette conversion est donnée à titre indicatif à cause de la densité du panneau. Donc son poids change en fonction de la matière utilisée (bois). En retenant le kg comme unité de mesure, le ministère a voulu éviter que la densité n’influe sur la taxe à payer. Ce n’est donc pas nous qui avons imposé l’unité de mesure en m2.

    - Cema Bois de l’Atlas est recordman des mesures de défense commerciale. Deux antidumping et une mesure de sauvegarde. Qu’est-ce qui est le plus difficile dans ce genre de dossier?   
    - C’est la masse d’informations à collecter et à communiquer au Commerce extérieur. Il y a aussi le flux de réponses à nos arguments par nos contradicteurs. Ce processus de questions-réponses a duré environ un an dans cette affaire. La disponibilité de l’information à communiquer s’impose pour l’entreprise plaignante autant que sa cohérence. Les questions posées par l’administration sont parfois piégées. Sans transparence et chiffres réels, la démarche de l’entreprise sera incohérente. C’est un exercice délicat. Ce n’est pas n’importe quel opérateur qui va s’aventurer à réclamer un bouclier contre la concurrence déloyale. L’administration vous met à nu. Ses enquêteurs vont décortiquer chaque donnée fournie.

    - La collecte de renseignements exige aussi un travail de terrain.    
    - En effet, il faut se déplacer à l’étranger pour accéder à des renseignements de première main. Nos partenaires étrangers nous épaulent en communiquant des informations fiables. D’autant plus que nos clients s’approvisionnent également à l’international. D’où l’avantage pour une entreprise d’être branchée sur l’étranger. Cema Bois de l’Atlas est membre de la Fédération européenne de panneaux. Ce qui lui permet de faire une veille sur l’évolution du marché, de la législation, des normes... 
         

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc