×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    La croissance américaine au beau fixe

    Par L'Economiste | Edition N°:5546 Le 01/07/2019 | Partager

    L'économie des Etats-Unis a confirmé sa croissance à un rythme soutenu au 1er trimestre 2019. De janvier à mars, le Produit intérieur brut (PIB) a progressé de 3,1% en rythme annuel, selon des chiffres du département du Commerce. D'avril à juin, la croissance de la première économie mondiale semble avoir ralenti, affectée par l'affaiblissement de l'activité mondiale, les tensions commerciales et la dissipation des effets des réductions d'impôts. Ainsi, selon les économistes, l'expansion du 2e trimestre devrait se situer entre 1,9%, d'après la Fed d'Atlanta et 2,25%, selon Pantheon Macroeconomics. Alors que la Maison-Blanche mise toujours sur une croissance supérieure à 3% pour l'ensemble de 2019, les prévisionnistes sont moins optimistes comme la Fed qui mise sur 2,1% ou le FMI qui projette 1,9%. L'agence de notation Standard and Poor's, qui a confirmé la note AA+ de la dette américaine, est pour sa part plus optimiste. Elle mise sur 2,5% de croissance cette année contre 2,9% en 2018. Ses experts s’attendent à ce que l'impact négatif potentiel des conflits commerciaux avec la Chine et dans une moindre mesure d'autres pays soit probablement marginal sur la croissance du PIB américain, compte tenu de la taille de l'économie nationale.
    Au 1er trimestre, les dépenses de consommation, moteur traditionnel de la croissance américaine, ont finalement été moins soutenues que précédemment évalué. Elles n’ont progressé que de 0,9%, le rythme le plus faible en un an. Au rang des bonnes nouvelles pour l'administration Trump, les exportations ont progressé de 5,4% (mieux que dans l'estimation précédente) et les importations ont reculé (-1,9%), permettant une amélioration du déficit commercial américain. 

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc