×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Brèves Internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:5529 Le 03/06/2019 | Partager

    ■ Une feuille de route pour résoudre les défis fiscaux
    La communauté internationale a approuvé une feuille de route pour résoudre les défis fiscaux soulevés par la numérisation de l'économie. Elle s'est engagée à poursuivre ses efforts pour parvenir à une solution de long terme fondée sur un consensus d'ici  fin 2020. Les 129 membres du Cadre inclusif sur l'érosion de la base d’imposition et le transfert des bénéfices (BEPS) de l’OCDE et du G20 ont adopté un programme de travail définissant la marche à suivre en vue d’aboutir à la conclusion d'un nouvel accord mondial pour taxer les entreprises multinationales. Le document sera présenté par le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria, aux ministres des Finances du G20 pour approbation lors de leur réunion ministérielle des 8 et 9 juin à Fukuoka, au Japon. En 2015, l’Organisation estimait que les pertes de recettes générées par les pratiques de BEPS pourraient s’élever jusqu’à 240 milliards de dollars, soit jusqu’à 10% des recettes fiscales globales.

    ■ Ces pays qui séduisent les talents étrangers
    La plupart des pays peuvent renforcer leur attractivité en accélérant les procédures de demande et en offrant de meilleures conditions de séjour aux immigrés hautement qualifiés et aux membres de leur famille. C’est ce qui ressort d’un nouvel ensemble d’indicateurs de la capacité des pays à attirer les talents, établi par l’OCDE. Les pays qui sont le plus attractifs pour de potentiels immigrés hautement qualifiés sont l’Australie, la Suède, la Suisse, la Nouvelle-Zélande et le Canada, en partie en raison des conditions favorables qu’ils offrent en termes d’admission et de séjour. Les indicateurs montrent que le classement des pays les plus attractifs change en fonction du groupe. Pour les entrepreneurs, les cinq premiers pays sont le Canada, la Nouvelle-Zélande, la Suisse, la Suède et la Norvège. Pour les étudiants internationaux, ce sont la Suisse, la Norvège, l’Allemagne, la Finlande et les Etats-Unis. Ce dernier pays ferait partie des premiers choix pour les travailleurs hautement qualifiés et les entrepreneurs, mais ils sont pénalisés par la difficulté d’obtention des visas et les conditions comparativement restrictives qu’ils offrent aux familles.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc