×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Leadership: Le relationnel peut sauver l’entreprise

    Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:5506 Le 30/04/2019 | Partager
    Des collaborateurs plus engagés qui adhèrent aux visions des décideurs
    Une conférence organisée récemment par l’INSA Toulouse
    leadership-006.jpg

    Hind Lfal, DGA de Barid Al-Maghrib et Mohamed Berrada Alami, conseiller du chef de gouvernement ont été invités à la conférence de l’Insa sur le leadership. Parmi l’assistance, l’on retrouve le secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée (UPM), Fathallah Sijilmassi (Ph.  Insa)

    «Trouvez une passion qui vous guide, autrement il vous sera difficile de tenir jusqu’au bout», conseille Hind Lfal, directrice générale adjointe de Barid Al-Maghrib, lors de la conférence sur le leadership organisée récemment par l’Institut national des sciences appliquées (INSA), dans les locaux de la CFG Bank, à Rabat.

    Une cinquantaine d’étudiants de l’école ont fait le déplacement depuis Toulouse pour un séminaire d’immersion dans un environnement international. Face à des jeunes bien curieux, les deux invités, Mohamed Berrada Alami, conseiller du chef de gouvernement, chargé de l’emploi des jeunes et Hind Lfal, ont répondu aux différentes questions sur leur parcours, la manière dont ils donnent un sens à leur travail. Ils ont livré un regard croisé sur leur façon de gérer leurs équipes.

    «Si vous vous intéressez à l’humain, il vous le rendra bien. Quand nous créons des liens avec nos collaborateurs, il est plus facile de les embarquer et les faire adhérer à notre vision», explique la DGA de Barid Al-Maghrib. «Toutefois, il faut que cette relation soit sincère», souligne-t-elle.

    En effet, le leadership relationnel revêt une importance capitale face aux constantes transformations que connaît l’entreprise.  Il permet d’évoluer sainement, d’atteindre les objectifs stratégiques dans une bonne atmosphère de travail, en assurant l’implication de tous.

    «Je suis de nature directive, mais cela ne m’empêche pas de m’intéresser à la vie de mes collaborateurs, d’apporter mon soutien et d’aider quand je le peux», confie Lfal. «Nourrir les relations au travail avec de la bienveillance est la première étape du leadership», souligne Mohamed Berrada Alami.

    Par ailleurs, le conseiller du chef de gouvernement préconise aux étudiants de trouver un sens à leur travail. «Ce siècle permet de construire une carrière professionnelle plus remplie de sens que celui d’avant. L’entreprise sociale se développe de plus en plus et permet de concilier performance économique et finalité sociale ou environnementale», indique-t-il.

    En effet, les jeunes d’aujourd’hui souhaitent apporter un réel impact sur l’entreprise et leur environnement. Pour la plupart, le choix de leur job repose sur ces critères. «Il est également important de faire le point sur sa carrière», conseillent les intervenants. Cette rétrospective permet de faire le bilan de vos réussites et vos échecs. Un moyen d’aller constamment de l’avant.

    T.E.G.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc