×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Fès-Tourisme: La feuille de route du CRT fin prête-De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI

    Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5503 Le 25/04/2019 | Partager
    Digitalisation, guides, brochures… pour booster l’attractivité
    Semaines culturelles et gastronomiques, festivals, workshops, et éductours… aussi
    Le CRT veut mettre en avant une destination animée
    tourisme_fes_5503.jpg
    Pour marketer et commercialiser davantage la marque Fès, les opérateurs veulent mettre en relief l’artisanat local, la gastronomie fassie et le patrimoine historique. «Nous disposons d’un produit unique en son genre. La médina avec son rayonnement culturel et son patrimoine historique renouvelé, constitue un atout majeur», disent-ils (Ph YSA)

    La nouvelle équipe du Conseil régional du tourisme (CRT-Fès) vient de dévoiler son plan d’action 2019. «Présentée devant les responsables de l’Office national marocain de tourisme (ONMT), notre feuille de route vise à installer Fès comme destination de city break et non ville de passage», rapporte d’emblée Yassir Jawhar, président-délégué du CRT. Ainsi, selon lui, le nouveau programme porte sur la stratégie digitale, l’élaboration et l’édition de brochures, de guides et de dépliants en plusieurs langues destinés aux compagnies aériennes, aux voyagistes, aux tour-opérateurs et aux touristes. 
    Concrètement, le CRT actionnera la publication d’un guide sur les circuits touristiques de l’ancienne médina, un dépliant sur les principaux monuments et sites touristiques, un dépliant destiné aux adeptes de la «Tarika Tijania» avec la zaouïa de Sidi Ahmed Tijani, et un guide sur la région et ses riches potentialités touristiques (montagne, ski, thermalisme). Un agenda culturel dédié aux festivals artistiques de Fès (musiques sacrées, musique andalouse, le malhoun, le samaâ, la fête des cerises, le festival des pommes etc) et sa région est également prévu. A ce titre, le CRT veut mettre en avant une destination animée, où se déroulent des événements culturels, artistiques, scientifiques et gastronomiques. L’ambition est de montrer le nouveau visage de Fès, «une ville où l’on ne s’ennuiera plus et où il fera bon vivre», commente Aziz Lebbar, président du CRT. 
    Pour convaincre, les professionnels devront lancer l’opération promotionnelle «Kounouz-Fès» pendant le mois sacré de Ramadan. Ils comptent aussi organiser une visite, à Fès, au profit de tour-opérateurs et voyagistes français avec l’organisation d’un séminaire suivi d’actions de Networking. Le but est de montrer «les atouts touristiques de la capitale spirituelle», en initiant des universités citoyennes autour de la réhabilitation de la médina. Celles-ci réuniraient des universitaires, architectes et historiens, marocains et français. «Ils esquisseront le rôle du patrimoine culturel, architectural, matériel et immatériel… dans le développement de l’activité touristique des villes impériales», invite Jawhar. Des voyages de presse, éductours et rencontres BtoB sont prévus.

    tourisme_fes_2_5503.jpg
     

    A noter que la réussite de toute opération de promotion requiert la mobilisation des professionnels du tourisme, des élus et des autorités locales, voire des habitants, estime Hafid Ouchchak, secrétaire général du CRT de Fès. Et d’ajouter: «la ville de Fès dispose d’un grand potentiel. Elle a enregistré une croissance des nuitées dépassant les 16%, se traduisant par plus d’un million de nuitées en 2018, et pourrait mieux faire en adoptant un plan de développement touristique de la région de Fès-Meknès». Lequel devrait prévaloir l’aménagement de nouvelles zones touristiques en vue d’augmenter la capacité d’hébergement. En attendant, il est essentiel de «mener un forcing en complémentarité avec les autres villes et provinces de région». A ce titre, s’il y a un produit qui a la cote auprès d’une clientèle nationale et internationale, c’est bien la station thermale Vichy Moulay Yacoub. En fait, le projet Thermalia connaît, depuis son ouverture, en juin dernier, un succès phénoménal. Outre Moulay Yacoub, il y a nécessité d’oeuvrer en parfaite coordination avec El Hajeb, Boulemane et Taounate pour la mise en valeur du produit touristique local, la consolidation des infrastructures d’accueil et la promotion d’un pôle d’attraction aussi bien pour les visiteurs étrangers que pour le tourisme national. A ce propos, l’appui aux projets d’écotourisme et produits du terroir à Ifrane, Sefrou, Taounate, Azrou et Taza, serait d’un grand apport. De l’avis unanime des professionnels, l’accompagnement du ministère pour le tourisme de bien-être à Moulay Yacoub, le golf, la chasse et la pêche pourrait booster l’activité de l’arrière pays.

    Renforcer les moyens

    Créé pour la promotion et le développement du tourisme, le CRT doit disposer de moyens financiers à même de lui permettre de mettre en exergue son plan d’action. De l’avis de Yassir Jawhar, «l’insuffisance de la subvention de l’ONMT reste le plus grand frein. Surtout que le CRT n’obtient que 30% de ce qu’il demande». «Pourtant, l’Office gère un budget de plus de 550 MDH (y compris la taxe touristique de promotion touristique et la taxe aérienne) alors que l’Organisation mondiale du tourisme préconise l’équivalent de 3% des recettes touristiques», renchérit le président-délégué du CRT. D’où son appel pour le renforcement des moyens financiers du Conseil. «Surtout que celui-ci prépare l’organisation de semaines culturelles et gastronomiques dans les principaux marchés. Et l’appui des institutionnels, du ministère de tutelle et de l’ONMT, serait d’un grand apport», conclut Jawhar.  

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc