×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Spécial Auto

    La Coupe du monde des voitures de tourisme (WTCR) de retour à Marrakech

    Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5479 Le 22/03/2019 | Partager
    L’ouverture de la Coupe du monde des voitures de tourisme prévue du 5 au 7 avril
    Près de 30 voitures et 8 constructeurs engagés
    Un plateau de pilotes relevé
    coupe_du_monde_des_voitures_079.jpg

    La WTCR fait son grand retour. Quoi de mieux que Marrakech et le circuit Moulay El Hassan, qui fête ses 10 ans, pour démarrer ce mondial des voitures de tourisme. Un mondial qui connaîtra la participation de 8 constructeurs et près de 30 pilotes. Parmi eux Mehdi Bennani, qui rempile chez Sébastien Loeb Racing (Ph.WTCR)

    Plus que deux semaines pour l’ouverture de la seconde saison de la Coupe du monde des voitures de tourisme (WTCR). La WTCC a laissé place depuis 2018 à un mondial automobile plus resserré en termes de course mais plus élargi en matière de nombre d’écuries et pilotes participants. Ainsi, pas moins de 28 voitures seront encore cette année au départ des 10 courses manches qui constituent ce mondial.

    Unique manche africaine d’un mondial automobile

    La première manche se déroulera, comme nous l’annoncions dans notre édition du 20 mars 2019, à Marrakech, du 5 au 7 avril prochain. Ce n’est pas la première fois que le circuit Moulay El Hassan accueille la course d’ouverture de la nouvelle saison 2019 du FIA WTCR.

    C’est même devenu une habitude qui ne déplaît ni aux organisateurs, ni aux spectateurs. Il faut dire aussi que la course de Marrakech est l’unique manche africaine d’un mondial automobile. Elle-même devenue, depuis 10 ans maintenant, une étape incontournable de ce championnat.

    «Marrakech a gagné ses galons avec un spectacle toujours haut en couleurs tant sur la piste qu’au cœur de son bouillant paddock!» précise-t-on auprès des organisateurs. Et pour cause, le circuit Moulay El Hassan s’est adapté, au fil de ses 10 ans d’existence, aux normes internationales en passant il y a 3 ans à un développement de 3 km, tout en gardant son âme de circuit urbain. Ce tracé, devenu plus technique et plus spectaculaire, est considéré par les spécialistes comme étant «le circuit le plus exigeant du Championnat tant pour les pilotes que pour les voitures».

    Rouler sur les principales artères de la ville à 250 km/h nécessite, le moins que l’on puisse dire, une grande expérience et une bonne dose de courage. Ce sont au moins ces deux qualités dont disposent la trentaine de pilotes qui seront engagés. La grille de départ sera au grand complet.

    wtcr-marrakech-079.jpg

    Le nombre d’engagés dans la WTCR devrait frôler les 30 voitures au départ! Du jamais-vu dans le Championnat du monde des voitures de tourisme. Preuve de l’engouement des constructeurs pour ce mondial. Ils ne sont pas moins de 8 à s’être engagés: Alfa Romeo, Audi, Honda, Hyundai, Link, Peugeot, Seat et VW. «C’est un record!
    La WTCR représente une fabuleuse vitrine pour les constructeurs à travers le monde», soutient-on auprès des organisateurs. Ce mondial bénéficie d’une couverture médiatique importante, équivalente à la Formule 1 avec une diffusion en direct dans 160 pays! Ce sont ces atouts qui poussent de nouvelles marques à se lancer dans la course.

    C’est le cas de Geely Group qui, à travers la structure de Cyan Racing, engagera pas moins de 4 voitures! Développée sur la base de la Volvo S60 Championne du Monde en WTCR (2017), la Lynk & Co TCR fera ses grands débuts après 8 mois de développement intensif aux mains d’Yvan Muller.

    L’écurie Hyundai n’est pas nouvelle mais elle devra défendre son titre constructeur 2018 avec ses 4 modèles i30N officiels dans la structure BRC. Audi/VW auront à cœur de déjouer les plans du constructeur coréen en engageant également 4 Audi RS3 et 4 Volkswagen Golf GTI dont une pilotée par Mehdi Bennani qui a rempilé avec le team de Sébastien Loeb. Alfa Romeo et son team Mulsanne alignera, de son côté, ses 2 Giulietta.

    Le plateau de pilotes sera également des plus relevés. Au moins 5 champions du monde seront engagés en WTCR. Il y a Yvan Muller (4 titres), Andy Priaulx (3 titres), Gabriele Tarquini (2), Robert Huff (1) et Thed Björk (1). C’est une première pour un championnat du monde FIA.

    Spectacle dans le paddock aussi

    Outre ces champions du monde, d’autres noms bien connus auront à cœur de briller comme Augusto Farfus, Tiago Monteiro, Tom Coronel, Ma Quin Hua, Norbert Michelisz, Gordon Sheddon, Jean Karl Vernay et Mehdi Bennani.

    Les organisateurs promettent du spectacle en course mais aussi dans le paddock. Un show de stunt moto du maître de la spécialité, Julien Welsch, est au programme. Il enflammera le paddock par ses runs de folie. Autres animations prévues, un karting sur une piste inédite de 600 mètres au cœur du paddock et de nombreux simulateurs de conduite disponibles pour le public. Les constructeurs profiteront de l’occasion pour présenter leurs modèles dans leurs stands. Il y a aussi la possibilité de faire une visite guidée de la pitlane ou des baptêmes de piste avec des pilotes en Fomule 1 bi-place ou GT.

    Moulay Ahmed BELGHITI

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc