×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Agriculture: L’OCP clôture son programme itinérant à Chichaoua

    Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5463 Le 28/02/2019 | Partager
    Echanges, démonstrations, analyses du sol… au menu
    Objectif: accompagnement scientifique de 450 agriculteurs dans la province
    Près de 2.000 fellahs sensibilisés depuis le début de la caravane
    ocp-agriculture-063.jpg

    L’OCP met à la disposition des agriculteurs des ressources humaines et moyens scientifiques et technologiques importants, notamment le référentiel scientifique vulgarisé et adapté à chaque étape de sa caravane. Ci-dessus, l’étape de Chichaoua (Ph. OCP)

    5e et dernière étape  pour le dispositif «Al Moutmir Li Khadamat Al Qorb» pour les cultures maraîchères du groupe OCP. Le programme s’achève aujourd’hui même dans  la province de Chichaoua. Trois jours durant, les agriculteurs et coopératives de la région ont  été sensibilisés et accompagnés pour booster leurs productions. 

    Al Moutmir Li Khadamat Al Qorb est un programme multiservices implémenté de manière permanente, et au plus près des agriculteurs. Il comprend une offre de formation et d’accompagnement, des plateformes de démonstration, ainsi qu’une offre d’analyse du sol assurée par les laboratoires mobiles et ceux de  l’Université polytechnique Mohammed VI. 

    Le dispositif a ciblé, pour cette campagne 2018/2019, quelque 40 localités dans plusieurs provinces, notamment El Hajeb, Larache, Kénitra, Benslimane et Marrakech. Au total, près de 2.000 agriculteurs, dont 450 à Chichaoua, ont pu analyser la qualité de leurs sols, et bénéficier de  sessions de formation couvrant tout le cycle de la culture pratiquée par l’agriculteur. A Chichaoua, ce sont principalement des producteurs de melons, de pastèques et d’olivier.

    Pour plus d’efficacité, l’OCP a même proposé des solutions personnalisées et des engrais sur mesure. Ces produits à la carte sont concoctés sur place par les distributeurs, qui se basent sur les résultats d’analyses effectuées sur le terrain. Outre la caravane, les agriculteurs bénéficient d’un suivi en amont par une trentaine d’agronomes, recrutés et installés de manière permanente dans plusieurs  provinces, et ce, pour se rapprocher davantage des fellahs au quotidien.

    Les cultures maraîchères génèrent un quart des emplois, représentent 23% de la production agricole globale et constituent 60% des exportations agricoles du pays. Ce n’est donc pas pour rien que le programme de plateformes de démonstration lancé par OCP dédie 300 plateformes aux cultures maraîchères.

    Elles visent à co-construire avec les agriculteurs des cas modèles de l’impact de la démarche scientifique et raisonnée sur l’augmentation de la productivité et la préservation des ressources. L’objectif étant de démontrer l’impact sur le terrain et de démultiplier l’effet sur les riverains, à travers l’ouverture de ces plateformes aux différents acteurs de l’écosystème pour la formation et l’accompagnement.

    De notre correspondante permanente, Badra BERRISSOULE

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc