×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Le Masi au révélateur des résultats annuels

    Par Franck FAGNON | Edition N°:5459 Le 22/02/2019 | Partager
    En attendant d'autres poids lourds, Maroc Telecom tire son épingle du jeu
    Les entreprises des secteurs immobilier, BTP... seront très scrutées
    Les premières communications sont plutôt positives
    masi_annuel_059.jpg

    Le Masi entame la période des résultats annuels avec un maigre gain (+0,16% depuis janvier 2019). Le début d'année a été marqué par plusieurs alertes sur les résultats notamment de grandes sociétés. Beaucoup sont attribuées à des contrôles fiscaux. Mais, le ralentissement de l'activité économique continue de peser sur les performances de nombreuses entreprises cotées

    Le nombre impressionnant de contrôles fiscaux subis par les sociétés cotées impactera les résultats 2018. Addoha, Saham Assurance, Boissons du Maroc, Lesieur Cristal ou encore Disway ont émis une alerte sur leurs résultats. Mais, les redressements fiscaux ne sont pas seuls à l'origine de ses profits warning.

    Des entreprises comme Addoha continuent de pâtir des difficultés dans l'immobilier. En plein bal des publications annuelles, les premières communications sont plutôt positives notamment pour Maroc Telecom et Crédit du Maroc. D'autres entreprises tirent leur épingle du jeu dans un contexte économique toujours atone.

    ■ Résultats en hausse pour les filiales d'Akwa Group
    Afriquia Gaz a dégagé un résultat net social de 619 millions de DH en hausse de 14%. Cette croissance est tirée par la performance du résultat financier. Celui-ci a doublé en un an alors que le résultat d'exploitation est resté quasi stable à 774 millions de DH. Au niveau commercial, les ventes ont progressé de 2% à 1,06 million de tonnes pour un chiffre d'affaires de 6,4 milliards de DH en hausse de 17%. Pour sa cousine Maghreb Oxygène, les revenus ont reculé de 3,6% à 241 millions de DH. L'impact lié à la fin de plusieurs chantiers n'a qu'été partiellement compensé, explique le management. Le résultat net de la société s'est établi à 13 millions de DH en hausse de 2%. Le conseil d'administration proposera à la prochaine assemblée la distribution d'un dividende de 4 DH par action, un coupon inchangé par rapport au dernier versement. Les actionnaires sont également appelés à approuver le renouvellement des mandats de sept administrateurs. La rémunération des actionnaires de Afriquia Gaz, elle, est fixée à 125 DH. Celle-ci aussi n'a pas évolué d'une année à l'autre.

    ■ Mutandis en ligne avec ses prévisions
    Dernière entreprise à s'être introduite en Bourse, Mutandis affiche des résultats en ligne avec les prévisions annoncées au marché en novembre dernier. Le chiffre d'affaires a progressé de 8% à 1,4 milliard de DH. L'ensemble des branches d'affaires y ont contribué positivement. L'activité jus de fruit a vu ses revenus augmenter de 27% à 55 millions de DH, mais, elle part de plus bas. Au niveau des indicateurs de rentabilité, l'excédent brut d'exploitation s'est amélioré de 14% à 188 millions de DH. Le résultat net courant est passé de 55 à 78 millions de DH. Comme annoncé, la société distribuera un dividende de 7,5 DH par action. Introduite au prix de 180 DH le 18 décembre dernier, le titre Mutandis se négociait à 182 DH en séance jeudi 21 février. 

    ■ Les revenus de Lydec stagnent
    Le chiffre d'affaires de la société de services à la collectivité s'est stabilisé à 7,2 milliards de DH en 2018. Lydec a enregistré une baisse de la demande d'électricité aussi bien des industriels que du grand public. La branche Electricité génère 3/4 du chiffre d'affaires fluide et autour de 65% des revenus globaux. Malgré la stagnation du chiffre d'affaires, Lydec a amélioré son excédent brut d'exploitation de 3% à plus de 1 milliard de DH grâce à «l'amélioration de la marge de distribution bénéficiant de la compensation tarifaire eau», explique le management. L'optimisation des charges d'exploitation a également contribué à l'amélioration de l'indicateur, soutient-il. Le résultat net s'est établi à 204 millions de DH en hausse de 2,1%. La société a budgétisé une enveloppe de 500 millions de DH pour les investissements en 2019. Par ailleurs, elle espère aussi finaliser la 2e révision du contrat de gestion déléguée.

    F.Fa

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc