×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Maroc-Espagne: Les chefs d'entreprise fixent de nouveaux périmètres

    Par Amin RBOUB | Edition N°:5455 Le 18/02/2019 | Partager
    Les patronats espagnol et marocain veulent accélérer le business
    Diversification, complémentarité, intégration industrielle...

    «Maroc-Espagne: des partenaires stratégiques pour une croissance partagée». C'est la thématique centrale retenue lors des travaux de la rencontre économique organisée par la CGEM et le patronat espagnol (CEOE). L'évènement a été organisé jeudi dernier à Rabat, en marge de la visite du Roi Felipe VI d'Espagne.

    Une rencontre qui s'est tenue en partenariat avec le Conseil économique Maroc-Espagne (CEMAES). Un cadre de collaboration censé approfondir la coopération entre les deux pays, multiplier les synergies, voire améliorer la compétitivité vis-à-vis des autres pays.

    L'objectif aujourd'hui est d'accélérer le volume des échanges dans les deux sens, favoriser encore plus les IDE, encourager les entreprises espagnoles à s'installer et investir au Maroc et vice versa. Désormais, l'accent sera mis sur les nouvelles opportunités d'affaires et d'investissements entre les deux rives de la Méditerranée et  surtout promouvoir les échanges et les partenariats multisectoriels.

    Tout l'enjeu consiste à optimiser la coopération et l'investissement sur les nouveaux métiers porteurs de croissance partagée dans une logique d'optimisation de la notion d'intégration industrielle.

    Pousser plus loin la coopération

    Il va sans dire que les fondamentaux sont solides. L'Espagne est le 1er partenaire commercial du Maroc depuis 5 ans, les échanges commerciaux ont été multipliés par 2 depuis 2011.  En effet, les exportations espagnoles au Maroc ont atteint les 8 milliards d'euros en 2017, contre 4,13 milliards en 2011. Sur la même période, l'offre exportable marocaine est passée de 3,1 milliards à 6,35 milliards d'euros.

    Selon le président de la CGEM, Salaheddine Mezouar, «le Conseil économique Maroc-Espagne a un rôle très important à jouer afin de promouvoir davantage les échanges entre les deux pays. Il permettra non seulement de renforcer les relations, mais aussi de fixer de nouveaux objectifs dans une logique de diversification des partenariats sectoriels et stratégiques. Tout le défi est de pousser le plus loin possible la coopération économique, faire jouer les synergies et la complémentarité.

    Pour le président du patronat espagnol, Antonio Garamendi, il y a de grands acquis sur lesquels il va falloir capitaliser. Il cite à titre d'exemple le fait que plusieurs entreprises espagnoles opèrent déjà au Maroc dans des secteurs à forte valeur ajoutée, notamment l'automobile, les technologies, l'énergie, le transport, la logistique, les infrastructures, les finances...

    «C'est une porte vers l'Afrique que le Maroc ouvre pour les entreprises espagnoles et européennes», soutient Antonio Garamendi, le patron des patrons espagnols.  Dans le même ordre d’idées, Mario Rotllant Sola, co-président du CEMAES, a invité les entreprises espagnoles à tirer parti des opportunités et des atouts offerts par le Maroc. Selon lui, «le Maroc est un important pôle économique et financier et une grande plateforme de production et d'exportation vers l'Afrique».

    Pour donner un nouvel élan aux échanges et aux IDE, il va falloir montrer l'exemple. Salaheddine Kadmiri, co-président du CEMAES, exhorte les grandes entreprises à jouer un rôle fondamental pour une croissance et une valeur ajoutée partagées. Tout le défi réside dans la capacité des opérateurs à concevoir une vision commune basée sur la co-localisation, le co-développement,  la complémentarité ou encore le transfert de technologies.

    A. R.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc