Entreprises

Résultats annuels: La data porte les performances de Maroc Telecom

Par Franck FAGNON | Edition N°:5455 Le 18/02/2019 | Partager
Au Maroc, les revenus en hausse de 4,6% à 21,4 milliards de DH
Le chiffre d'affaires consolidé dépasse 36 milliards de DH
La Bourse salue le dynamisme sur le marché domestique
resultats_iam_055.jpg

La conjoncture s'améliore pour l'ensemble des activités et les régions dans lesquelles opère Maroc Telecom. Le chiffre d'affaires a dépassé 36 milliards de DH grâce à l'augmentation du parc client à 61 millions de relations et au regain de forme des activités au Maroc

Les actionnaires de Maroc Telecom vont se partager 6 milliards de DH, la totalité des bénéfices 2018, à partir du 4 juin prochain. Cela équivaut à un dividende de 6,83 DH par action, soit un rendement de 4,5% (par rapport au cours du 15 février) sans compter la performance de l'action.

Le dividende du groupe est en hausse de 5,4% grâce à une bonne tenue des activités sur les différents marchés. La filiale d'Etisalat dont le parc client a atteint 61 millions de relations a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 3,1% à plus de 36 milliards de DH. Le résultat opérationnel avant amortissement (Ebitda) s'est amélioré de 4,1% à 17,9 milliards de DH. Cela correspond à une marge d'Ebitda de 49,6%.

Le changement majeur dans la conjoncture du groupe reste la reprise des activités sur le marché domestique. Ce regain de forme se traduit par une hausse de 4,6% du chiffre d'affaires à 21,4 milliards de DH. Les revenus tirés du segment mobile ont atteint 14 milliards de DH (+4,7%). Sur le fixe, les rentrées ont totalisé 9,2 milliards de DH, en hausse de 3,1%. Malgré un environnement plus concurrentiel, l'essor de la data crée de nouvelles opportunités pour les opérateurs.

resultats_iam_2_055.jpg

«La mutation majeure dans le secteur des télécoms devrait s'opérer au niveau de la consommation de la data», prédisent les analystes d'Attijari Global Research dans une note sur le secteur (L'Economiste du 30 janvier 2019). Les opérateurs télécoms pourraient tirer grand profit de la digitalisation de l'économie, à condition d'accélérer les investissements.

Pour Maroc Telecom, les revenus de données tripleraient en moins de dix ans, passant de 3,7 milliards de DH en 2017 à plus de 13 milliards à l'horizon 2025 sous l'hypothèse du doublement du parc à 21,2 millions d'utilisateurs et d'une consommation mensuelle par client qui passerait de 2 à 6 Go. Pour l'heure, l'accélération de la consommation de la data soutient le rebond de l'Arpu (revenu moyen mensuel par client) qui s'est établi à 58,6 DH.

A l'international, les revenus du groupe ont augmenté de 2% à 16 milliards de DH. Les nouveaux actifs ont soutenu la croissance avec une hausse de 5,1% de leurs revenus. Le groupe compte plus de 38 millions de clients à l'étranger. Le parc se développe sur les principaux marchés. L'Ebitda des activités à l'étranger est resté quasi stable à 6,4 milliards de DH. La marge d'Ebitda a baissé de 0,5 point à 39,9% sous le poids des taxes et redevances réglementaires, commente le groupe.

Maroc Telecom a investi 719 millions de DH pour de nouvelles licences au Mali et au Togo en 2018. Les autres investissements dans les filiales subsahariennes ont augmenté de 7% à 3,9 milliards de DH. En revanche, ils ont décroché de 40% au Maroc à 2,7 milliards de DH. Le groupe table sur des investissements de l'ordre de 15% du chiffre d'affaires en 2019 (hors fréquences et licences). Sauf événement exceptionnel, le groupe prévoit un chiffre d'affaires et un Ebitda stables en 2019.

F.Fa

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc