×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Parlement: Les conseillers font leur bilan

    Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5454 Le 15/02/2019 | Partager
    47 projets et propositions de loi adoptés
    764 questions orales adressées au gouvernement
    L’essentiel d’entre elles porte sur les secteurs sociaux et économiques
    parlement-054.jpg

    Une journée avant la clôture de la session d’octobre, le chef du gouvernement, qui intervenait lors de la séance mensuelle des questions des politiques publiques, avait pointé du doigt «la récurrence des critiques de certains perturbateurs». La réponse ne s’est pas fait attendre. Abdelhakim Benchamach, président de la 2e Chambre et patron du PAM, a répondu que «les membres de la Chambre n’essaient pas d’entraver l’action du gouvernement, mais tiennent à exercer pleinement leurs attributions en matière de contrôle» (Ph. Bziouat)

    Avant la clôture de la session d’octobre, les membres de la Chambre des conseillers ont tenu une séance plénière pour faire le point sur la production législative. Durant les derniers mois, 47 textes ont été approuvés par la 2e Chambre durant cette session.

    Il s’agit d’un projet de loi organique, 20 projets de loi, 23 textes portant approbation de conventions internationales, et 3 propositions de loi. Il s’agit de textes portant sur des domaines stratégiques, comme le service militaire obligatoire, l’assistance médicale à la procréation, la refonte de l’institution du Médiateur, la réforme des CRI…

    Abdelhakim Benchamach, président de la 2e Chambre, a mis l’accent, lors de la séance de clôture de cette session, sur l’apport des groupes parlementaires en matière de production législative. Il a rappelé les propositions de loi adoptées durant les derniers mois, portant notamment sur la révision de la réglementation des contrats de bail ou encore sur le Conseil consultatif des jeunes et de l’action associative.

    Pour ce qui est du contrôle de l’action du gouvernement, la 2e Chambre, dans laquelle l’opposition est majoritaire, Saâdeddine El Othmani et ses ministres ont été interpellés sur une série de dossiers. «Il s’agit de questions à caractère urgent, comme le cas de la démission collective des médecins de certains hôpitaux publics, le quiproquo lié au maintien du GMT+1, les risques de propagation du virus H1N1», a souligné Benchamach.

    Lors de cette session, la 2e Chambre a tenu 14 séances plénières de contrôle du gouvernement. 10 d’entre elles ont été dédiées aux questions orales hebdomadaires, 3 aux questions liées aux politiques publiques, et une séance réservée à la discussion du contenu du rapport de la Cour des comptes.

    Par secteur, le président de la Chambre des conseillers a fait savoir que le nombre des questions orales adressées au gouvernement a atteint 764, au moment où les questions écrites se sont élevées à 730. Le gouvernement n’a répondu qu’à seulement 259 questions écrites. Pour ce qui est de la répartition sectorielle des questions, 35% d’entre elles concernaient les secteurs sociaux, 27% portaient sur des aspects économiques et 21% étaient relatives aux infrastructures.

    M.A.M.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc