×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Rabat: Petite victoire budgétaire pour la commune

    Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5446 Le 05/02/2019 | Partager
    926 millions de DH de recettes encaissées en 2018 contre 905 millions DH prévus
    Un rapport d’inspection dévoile les faiblesses à attaquer
    Un manque à gagner de 128 millions de DH a été constaté chez 130 contribuables

    La commune de Rabat commence à récolter les premiers fruits des actions lancées pour l’amélioration de ses recettes. «Nos prévisions pour l’année 2018 tablaient sur 905 millions de DH, alors que le montant des recettes réellement encaissé  par notre trésorerie s’élève à 926 millions de DH», soit 21 millions de DH en plus, se félicite Lahcen Elomrani.

    Il s’agit d’une légère amélioration mais qui reste significative et prometteuse pour les prochaines années, selon le responsable de la commune. Il s’agit d’une performance par rapport aux années précédentes qui ont été marquées par une baisse au niveau des recettes. Cette amélioration est le fruit d’un travail mené ces dernières années par la commune en collaboration avec les services du ministère des Finances, précise Elomrani.

    A ce titre, il rappelle le rapport réalisé par l’inspection régionale de la TGR sur l’administration fiscale de la commune de Rabat. Ce travail de terrain  a permis, entre autres, de ressortir un certain nombre d’éléments permettant de mieux  orienter l’action  pour améliorer les recettes de la ville. Ce rapport a constaté un manque à gagner de l’ordre de 128 millions de DH chez 130 gros contribuables, précise l’adjoint du maire de Rabat.

    La source la plus importante pour les recettes de la commune reste les taxes gérées dont l’émission et le recouvrement sont assurés par les services régionaux de la DGI et la TGR. Les réalisations enregistrées en 2018 avoisinent 610 millions de DH contre 579 millions de DH prévus, explique l’adjoint du maire.

    Alors que les taxes gérées par l’administration fiscale communale ont généré une recette d’environ  200 millions en 2018 contre une prévision de 204 millions. Bien que le montant réalisé représente 97% des prévisions, il constitue  une performance par rapport aux années précédentes, précise Elomrani. Composée de 84 lignes budgétaires, cette catégorie de recettes nécessite un travail de ciblage intelligent en fonction de l’apport potentiel de chaque taxe.

    Selon le rapport, 64 lignes budgétaires rapportent ensemble  seulement près de 5 millions de DH. La dotation TVA accordée par le budget de l’Etat constitue la dernière source de recettes pour la commune avec une moyenne annuelle de 110 millions de DH.

    Ces efforts vont  se poursuivre à travers un plan d’action présenté la semaine dernière au niveau de la wilaya, ajoute l’adjoint du maire. Parmi les points prévus, la réalisation d’un recensement exhaustif des redevables à la taxe sur les terrains non bâtis (TNB). Idem pour les débits de boissons. Il s’agit de niches  porteuses qui constituent un  potentiel énorme en termes de recettes fiscales communales.

    Point de vue de l’opposition

    Pour certains élus  de l’opposition, le bilan du bureau actuel, dirigé par le PJD, en matière d’amélioration des recettes reste très insignifiant. C’est le point de vue d’Omar Hayani de la FGD. Depuis le début de ce mandat en 2016 à ce jour, le budget de la commune varie  entre 905 et 925 millions de DH par an, rappelle Hayani. Selon ce dernier, dégager un surplus de 20 millions de DH reste très  loin du vrai  potentiel fiscal de Rabat notamment en ce qui concerne  l’occupation de l’espace public, les redevances des enseignes ainsi que la taxe sur les services communaux.

    De notre correspondant permanent, Noureddine EL AISSI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc