×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Driouch veut rattraper son retard

    Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5439 Le 25/01/2019 | Partager
    Désenclavement routier, électrification et projets socioéconomiques tous azimuts
    Création d'emplois, écoles, centres sportifs et sociaux... déjà lancés
    Plus de 300 millions de DH pour le futur plan triennal 2019/2021
    kiosques-039.jpg

    Des kiosques réalisés à partir de matériaux de construction éco-responsables et équipés en panneaux solaires photovoltaïques pour réduire les dépenses et assurer un cachet local aux produits exposés (Ph. A.K)

    Les actions se multiplient pour réduire les disparités territoriales et le taux de chômage qui plombent la province de Driouch. Après le département de l’Agriculture qui a fait du secteur le premier employeur de la province avec 1.500 emplois permanents, c’est au tour du Conseil régional de l’Oriental (CRO) de lui emboîter le pas avec un programme créateur d'emplois.

    Le projet consiste à proposer des espaces commerciaux dans des endroits à forte affluence qui assurent des activités pérennes et encouragent les bénéficiaires à innover. Une trentaine de coopératives viennent d'ailleurs de bénéficier de kiosques commerciaux sur des emplacements rentables. Au total, 200 femmes, jeunes et personnes à besoins spécifiques exploiteront, à partir de lundi prochain, leurs propres espaces commerciaux.

    «L’avantage de ces kiosques commerciaux (16 m2 avec 3 façades) installés sur la rocade méditerranéenne est multiple: proposer une vitrine des produits locaux et optimiser les activités génératrices de revenus. Cela devrait également favoriser la compétition entre coopératives qui devront s'organiser pour améliorer leur offre», explique Abdenbi Bioui, président du CRO.

    route-traveaux-publics-039.jpg

    La réalisation des tronçons routiers a pour but de renforcer l’infrastructure routière dans la province, favoriser le désenclavement des douars et communes rurales et contribuer à leur développement économique et social (Ph. A.K)

    C'est une enveloppe de 300 millions de DH qui avait été débloquée, dans le cadre du plan triennal 2016/2018 pour développer ces projets solidaires afin de lutter contre les disparités territoriales.

    D’autres programmes de développement sont en phase finale de réalisation. Ils permettront de désenclaver, grâce à de nouvelles routes, huit communes de la province et de les doter d’écoles et centres sportifs et de formation. En tout, quelque 195 millions de DH y seront alloués.

    Quant au programme d’électrification du monde rural, il a concerné 42 douars pour un budget de 29 millions de DH  financé par l’ONEE (16 MDH), le Conseil de la région (11 MDH) et les bénéficiaires (2 MDH). Un investissement qui a profité à 4.615 familles, et qui a porté le taux d’électrification rurale au niveau de la province à 99,95%, contre 99,02 % en 2016.

    Un second plan triennal (2019/2021), avec un budget plus conséquent de plus de 300 millions de DH, sera lancé au cours de cette année avec d’autres objectifs afin de permettre à la province de Driouch de rattraper son retard, précise-t-on auprès du CRO.

    De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc