×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Intelligence collective: Mettez à profit les connaissances de vos salariés

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5436 Le 22/01/2019 | Partager
    collectif_intelligence_036.jpg

    Impliquer les salariés dans le processus décisionnel de l’entreprise en sollicitant leur background. C’est le concept à la fois intéressant et original de l’intelligence collective. Une démarche récemment introduite sous nos latitudes qui valorise les idées des employés pour améliorer la performance globale de l’entreprise. Un moyen d’apaiser le climat social et de faciliter sensiblement les prises de décision des managers. Découvrez cet outil de management pour le moins révolutionnaire grâce à Adib Chikhi, consultant en management et en ressources humaines.

    ■ Une démarche qui implique la totalité des salariés
    L’intelligence collective est une démarche qui consiste à additionner l’ensemble des compétences d’une entreprise pour en augmenter les connaissances exploitables. Une stratégie dont l’essence repose sur la mise en commun des capacités de réflexion et des potentialités créatives des salariés. Tout se joue sur la qualité des interactions et la capacité à catalyser les synergies et les différences apportées par chaque acteur de l’organisation.
    L’avis du spécialiste: Selon le postulat de l’intelligence collective, chaque membre d’un groupe possède une parcelle de connaissance. Une fois celle-ci partagée avec l’organisation, l’on obtient un mécanisme appelé synergie qui crée un effet plus important que la somme des effets attendus s’ils avaient opéré indépendamment.

    ■ Un moyen de démultiplier les performances de l’entreprise
    L’intelligence collective permet de libérer toutes les ressources en présence au sein d’une entreprise. Un moyen de réduire l’incertain et de  faciliter considérablement les prises de décision des dirigeants ainsi que leur mise en œuvre sur le terrain. Humainement parlant, cette pratique introduit par ailleurs un climat de travail plus sain et favorable aux prises de parole. En effet, en se sentant écoutés et davantage pris en considération, les employés gagnent sensiblement en motivation et deviennent plus réactifs.
    L’avis du spécialiste: Cette démarche constitue un fantastique levier pour libérer la créativité des troupes, générer de l’engagement et accroître la motivation. Ce mode de fonctionnement favorise également la prise d’initiative et l’autonomie des employés tout en transformant l’organisation en un lieu de solidarité réciproque.

    ■ Des conditions essentielles à réunir
    Pour que l’intelligence collective fonctionne dans une entreprise donnée, les relations hiérarchiques et inter-collaborateurs doivent être entièrement réinventées pour laisser place au dialogue et à l’écoute sans jugement de valeur. Autre condition essentielle, rassembler des circuits et des outils de communication efficaces qui permettent de développer l’interaction entre les salariés et apportent un enrichissement mutuel. Les décisions, quant à elles, doivent être prises non pas par rapport à un principe primaire de majorité mais suivant des critères pertinents tels que le coût ou encore la faisabilité. Enfin, L’organisation doit pouvoir offrir à ses membres un cadre protecteur parsemé de règles favorisant la représentation de tout un chacun.
     

    adib_chikhi_036.jpg

    Adib Chikhi est consultant en management et en ressources humaines. Directeur du cabinet de conseil en transformation managériale Altitude RH, il applique régulièrement l’intelligence collective auprès de ses clients (Ph. A.C.)

    L’avis du spécialiste: Le résultat ne doit pas être connu à l’avance en intelligence collective. Il faut à tout prix demeurer dans un état de curiosité et de lâcher-prise. Par ailleurs, le groupe doit emprunter une direction commune et s’imprégner d’une intention positive partagée. Les équipes doivent également travailler avec fluidité et harmonie.

     Une application concrète en entreprise
    L’application de l’intelligence collective en entreprise nécessite l’intervention d’un consultant certifié ou d’un coach spécialisé en gestion des organisations. Un ou plusieurs logiciels spécifiques peuvent également être utilisés, notamment lorsque la structure est de taille importante. L’expert commence tout d’abord par réunir les participants potentiels en n’oubliant pas d’intégrer clients et fournisseurs. Ils suivront une formation intensive pour être sensibilisés aux avantages de ce mode de fonctionnement pour le moins innovant. Ensuite, le spécialiste clarifie les différents enjeux tout en amenant le groupe à suivre une direction commune. Une phase essentielle qui est généralement suivie de la mise en pratique à travers différents moyens d’expérimentation tels que le recours à la boîte à idées, aux jeux virtuels ou encore aux groupes d’échange. Enfin, la dernière étape consiste à capitaliser et à concrétiser ces différents feedbacks en les transformant en décisions collectives réelles.
    L’avis du spécialiste: Les dirigeants actuels vivent souvent le syndrome du super-héro et c’est ainsi qu’ils vivent leur place au sein de l’entreprise. Pour changer la donne, il faut donc proposer aux managers des ateliers pratiques et des séminaires pour prendre conscience des bénéfices réels et immédiats de l’intelligence collective. L’étape suivante revient à développer cette philosophie avec leurs équipes de travail. Une phase essentielle pour laquelle le recours à un expert est fortement conseillé.

    ■ Une pratique encore exceptionnelle au Maroc
    L’intelligence collective est une démarche récemment introduite au Maroc. Elle est appliquée par de plus en plus d’entreprises, tous secteurs confondus.
    L’avis du spécialiste: Ces dernières années, de nombreuses entreprises ont su placer l’intelligence collective au centre de leur réflexion, mais rarement au niveau de leur fonctionnement. La démarche est appliquée en période de crise, lorsque les managers n’ont pas d’autres choix que de mettre de côté leur égo et de former une véritable cohésion.

    Karim AGOUMI

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc