×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Société Générale veut franchir un nouveau cap

    Par Franck FAGNON | Edition N°:5426 Le 07/01/2019 | Partager
    6 milliards de DH de revenus et une hausse de 60% des bénéfices à l’horizon 2022
    Banque d’investissement, retail, bancassurance... les leviers de croissance
    Le groupe va engager 700 millions de DH dans son plan de développement
    sg_026.jpg

    Une bonne partie des investissements du plan stratégique de Société Générale sera consacrée à la mise à niveau des systèmes d’information pour améliorer la réactivité de la banque. Pour y arriver, la banque va aussi déployer une nouvelle organisation avec la création de 11 services unit, 10 business unit et 5 délégations régionales. L’objectif est d’octroyer plus de pouvoir au réseau (Ph. L’Economiste)

    La concurrence de nouveaux acteurs, plus agiles et dont le business modèle repose sur les nouvelles technologies, et l’évolution des habitudes de consommation de la clientèle posent un même défi à toutes les banques: accélérer leur transformation pour offrir une meilleure expérience client. La feuille de route de Société Générale pour les quatre prochaines années donne la priorité au renforcement de la proximité avec le client et à l’innovation.

    «Les habitudes de consommation évoluent et les exigences des clients aussi. Il nous appartient d’anticiper et d’accompagner leurs besoins», a indiqué Ahmed El Yacoubi, président du directoire de Société Générale, lors de la présentation du plan stratégique et de la nouvelle signature de la banque: «L’avenir, c’est vous».

    Le groupe est convaincu que l’élément humain demeurera clef dans la relation et va ouvrir une dizaine d’agences par an. Il promet une amélioration en profondeur de l’expérience client dans ces espaces. Le réseau va progressivement migrer vers le nouveau modèle qui sera dans un premier temps expérimenté au siège. Parallèlement, Société Générale va continuer à investir dans le digital de sorte à donner le choix au client d’entrer en relation avec la banque à sa guise.

    Le nouveau plan d’entreprise va nécessiter un investissement de 700 millions de DH dont une bonne partie dans les systèmes d’information. «Ces  investissements sont l’élément essentiel de notre pérennité», souligne El Yacoubi. La mise à niveau des systèmes d’information doit permettre d’améliorer la réactivité de la banque. Pour y arriver, Société Générale va déployer une nouvelle organisation avec la création de 11 services unit, 10 business unit et 5 délégations régionales.

    L’objectif est d’octroyer plus de pouvoir au réseau. Pour les demandes de crédit par exemple, la banque souhaite à terme que 80% des dossiers soient traités au niveau du réseau. Pour être plus efficiente, elle va réduire le nombre d’acteurs dans la prise de décision. Elle va également délivrer des promesses clients, notamment en termes de délai d’exécution à mesure du déploiement du plan stratégique.

    Avec plus de 1 million de clients en portefeuille, la banque vise, au-delà du développement du parc, un chiffre d’affaires de 6 milliards de DH à l’horizon 2022 et une croissance de 60% des bénéfices. Ces hypothèses reposent sur l’efficacité du déploiement du plan stratégique, mais aussi sur la performance de l’activité économique.

    En termes de revenus, Société Générale veut franchir un palier de croissance après cinq années (2013-2017) durant lesquelles le produit net bancaire s’est stabilisé autour de 4 milliards de DH. En moyenne, le groupe vise une croissance de 7% de ses revenus par an d’ici 2022.

    Les performances en 2018 confortent ses anticipations. A fin septembre, les activités du groupe ont permis de réaliser un chiffre d’affaires en hausse de 16% à 3,6 milliards de DH pour un résultat net part du groupe de 759 millions de DH (+5%).

    Reconnue pour son expertise sur le marché de l’entreprise, la banque veut y renforcer ses positions. Les leviers de croissance dans le futur proviendront aussi de la banque d’investissement, du retail et de l’assurance, des segments sur lesquels le groupe nourrit de fortes ambitions. Société Générale prévoit d’accorder 20 milliards de DH de crédits supplémentaires sur la durée de son plan stratégique.

    Le groupe en chiffres

    • Total bilan: 100 milliards de DH
    • Produit net bancaire*: 3,5 milliards de DH
    • Résultat net part du groupe* 759 millions de DH
    • +1 million de clients
    • 420 agences
    • +4.000 collaborateurs

    *9 premiers mois 2018

    F.Fa

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc