×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Oujda: Programme de réinsertion musclé pour les détenus

    Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5417 Le 21/12/2018 | Partager
    120 attestations professionnelles attribuées chaque année
    Compétitions sportives, activités culturelles et alphabétisation au cœur de la réinsertion
    detenus-formation-oujda-017.jpg

    La réinsertion des ex-détenus passe par la maîtrise d’un métier qui leur facilite la création de leurs propres activités génératrices de revenus ou l’accès à l’emploi (Ph. A.K)

    Les 7 prisons de l’Oriental modernisent leurs structures pour répondre aux impératifs de la surpopulation carcérale, l’humanisation des conditions des détenus et la préparation à une réelle réinsertion dans la société.

    A ce titre, 8 disciplines de formations sont assurées par l’Ofppt au niveau de la prison d’Oujda: mécanique auto, électricité et bâtiment, plomberie sanitaire, menuiserie du bois, coiffure, peintre-vitrier, informatique, coupe et coiffure pour les femmes. En parallèle une formation cuisine à la carte est destinée aux prisonnières.

    Ces formations qui profitent à 120 détenus, sont réalisées dans le cadre d’un partenariat Ofppt/Association marocaine médicale de solidarité et sont ponctuées par des attestations professionnelles. «Les bénéficiaires sont accompagnés dans la réalisation de leurs projets par la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus qui leur assure des financements adaptés», souligne Abdelilah Bakhti, directeur de la prison d’Oujda.

    D’autres activités génératrices de revenus sont réalisées dans le cadre de coopératives pilotées par l’Initiative nationale de développement humain. Quant à la mosquée de la prison, elle ne se limite pas à l’incitation à la prière et au respect des valeurs véhiculées par le coran et le hadith mais assure également des formations religieuses et des campagnes d’alphabétisation notamment auprès des personnes vulnérables, mineurs et femmes en difficulté.

    Sur le plan sportif, une rencontre a opposé l’équipe première du tournoi inter-prison au Mouloudia d’Oujda. «Au-delà de la compétition sportive et de la solidarité portée aux détenus, nous pensons que le sport a un rôle à jouer dans l’insertion. Plusieurs ex-détenus sont devenus de grands champions et ont dignement représenté leurs équipes», confie à L’Economiste Mohammed Houar, président du MCO. 

    Les détenus bénéficient également d’examens médicaux réguliers à l’intérieur des établissements de la région ou dans les hôpitaux publics, en plus de l’organisation récurrente de campagnes médicales pour sensibiliser à certaines maladies. C’est le cas de la dernière campagne organisée à la prison d’Oujda et qui a bénéficié à 600 détenus.

    Ces caravanes périodiques sont organisées par la direction régionale de l’administration pénitentiaire de l’Oriental en collaboration avec la délégation provinciale du ministère de la Santé et le Conseil provincial de la préfecture Oujda-Angad. 

    De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc