×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Défense commerciale: Une adhésion «utile»

    Par Franck FAGNON | Edition N°:5403 Le 03/12/2018 | Partager

    Le Maroc n’est pas membre du Conseil consultatif sur la législation de l’OMC. Ce qui est le cas de la Turquie et de la Tunisie avec qui il est engagé dans un différend (voir pages 2 et 4). Le Maroc a pourtant finalisé toutes les formalités d’adhésion à cet organisme indépendant basé à Genève. L’impulsion politique fait encore défaut à la procédure d’adhésion, selon nos informations. Ce centre (ACWL) compte des avocats et est dédié aux pays en voie de développement ou moins avancés, membres ou en cours d’accession à l’OMC. Ses prestations «sont moins chères» que ceux d’un cabinet d’avocats d’affaires ou fournies à titre gratuit. Un ticket d’entrée allant de 80.000 à 12.000 francs suisses est exigé pour l’adhésion, d’après le centre. F.F.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc