Régions

Saïdia: La razzia du golf royal de Dar Es-salam

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5389 Le 09/11/2018 | Partager

Belle revanche pour les golfeurs du Royal Golf de Dar Es-salam qui ont reconquis leur titre de champion d'Interclubs fédéral au détriment du Golf Saïdia Lacs, tenant du précédent titre. Les coéquipiers de Zaari et Ballouti ont totalisé 9 points et ont devancé, haut la main, tous leurs concurrents lors d’un championnat en 2 phases: une première en Stroke Play pour le classement des équipes et une seconde en Match Play opposant les équipes qui ont remporté le plus de points au cours des quatre premiers tours.

L’organisation de l’interclubs pour la 2e année consécutive à Saïdia fait partie du programme promotionnel de la destination, piloté par la SDS (société de développement de Saïdia). Cela permet d'inscrire les golfs de la station dans un circuit de compétitions sportives tout en drainant une catégorie de touristes branchés sur le golf.

«La SDS s’est chargée des cérémonies d’ouverture et de clôture. Elle a aussi mis à disposition ses parcours et proposé des tarifs d’hébergement intéressants pour les clubs, pour cette 3e édition de l’Interclubs fédéral», souligne Jalil Ben Azzouz, président de la commission sportive à la FRMG. Le choix de Saïdia est également d’ordre technique. La station dispose, en effet, d’un premier golf répondant aux critères internationaux et prépare l'inauguration de son 2e golf. Deux structures de 18 trous chacune avec de multiples difficultés, étalées sur plus de 120 hectares.

«Les stations balnéaires doivent disposer de plusieurs golfs pour assurer une variété d’offres aux touristes amateurs comme aux compétiteurs internationaux», précise Zidane Bennani, directeur du golf de Saïdia. De plus, un golfeur nécessite au moins deux parcours pour peaufiner sa technique. Aussi, le 2e golf de Saïdia se caractérise-t-il par des parcours plus ensablés et plus venteux. Ce qui lui confère une difficulté supplémentaire, car l'herbe est souvent moins dense et moins touffue sur les fairways.

En parallèle, une académie golfique est déjà fonctionnelle et assure des cours d’initiation et formations continues au profit des jeunes de la région (notamment ceux qui sont issus de milieux défavorisés). «Ces jeunes font la fierté de notre club et nous ont permis de remporter la précédente édition de l'Interclubs fédéral. C’est le cas du jeune Nabil Cherrabi qui est devenu un exemple pour tous les jeunes de la région vu qu’il était vice-champion du Maroc en 2017 et qu’il est qualifié pour la prochaine coupe du trône», explique Ali Kaouachi, dirigeant au Golf Saïdia Lacs.

De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc