Competences & rh

Inventions: Carton plein pour Ofeed Maroc en Turquie

Par Karim Agoumi | Edition N°:5367 Le 09/10/2018 | Partager
L’association multi-récompensée au Salon international d’Istanbul
Ecran multivues, boîte aux lettres intelligente… Des produits utiles et originaux
Un domaine aux enjeux stratégiques qui bute encore sur des freins sociaux et culturels
lassociation-dinnovation-ofeed-maroc-dirigee-par-majid-el-bouazzaoui-067.jpg

L’association d’innovation Ofeed Maroc, dirigée par  Majid El Bouazzaoui, vient de remporter plusieurs hautes distinctions au Salon international d’Istanbul. Une structure particulièrement active qui œuvre au quotidien pour offrir aux jeunes inventeurs du Royaume  une chance de faire connaître leurs créations à l’échelle mondiale (Ph. M.E.B.)

Le métier d’inventeur au Maroc commence à percer à l’international. En effet, l’association Ofeed, très active dans ce domaine, vient d’être multi-récompensée au Salon international de l’invention d’Istanbul 2018 (ISIF). Des prix qui couronnent de succès une structure militant depuis plusieurs années pour développer un secteur à l’impact économique important mais pourtant pas suffisamment valorisé sous nos cieux.

L’association en question, présidée par Majid El Bouazzaoui, s’est tout d’abord vue décerner la médaille d’or pour son écran multivues, lequel a la particularité de diffuser un programme différent en fonction de la position dans laquelle l’on se trouve. Une invention bien utile pour les foyers marocains et qui repose sur un système de filtrage de l’image.

L’organisme a également remporté une médaille d’argent pour sa «boîte aux lettres intelligente». Un produit futuriste qui relègue aux oubliettes la boîte aux lettres «classique» grâce à son imprimante intégrée qui reproduit instantanément et physiquement les courriels de l’usager. Le groupe a aussi reçu une médaille d’argent pour son «système de changement d’orientation automatique de panneaux photovoltaïques» ainsi qu’une médaille de bronze.

Au total, plus de 24 pays ont participé à ce salon organisé par l’association turque Abder, parmi lesquels la Chine, l’Indonésie, l’Allemagne ou encore la Malaisie. Pas moins de 360 inventions ont été exposées au public mais surtout évaluées par un jury de 12 experts aussi bien locaux qu’internationaux.

Ofeed est une association d’invention et d’innovation créée en 2016 qui gagnerait à être plus connue sous nos cieux. Particulièrement active dans son domaine, cette organisation finance et représente physiquement depuis deux ans des étudiants inventeurs marocains à d’importants salons scientifiques mondiaux dont notamment l’Inpex 2017 qui s’est tenu aux Etats-Unis, l’Ipitex 2017 qui a eu lieu en Thaïlande ou encore, plus récemment, le Geneva 2018 qui s’est déroulé en Suisse.

«Notre association tente de promouvoir la profession d’inventeur en servant de tremplin à des jeunes débordant de créativité et d’ingéniosité», confie ainsi El Bouazzaoui. Mais pas seulement. La structure a aussi organisé des évènements nationaux tels que la compétition internationale de l’innovation «Let’s Challenge 2», laquelle a rassemblé à Kénitra en 2017 des étudiants et des doctorants provenant de plus de 19 pays différents.

Un moyen de démocratiser et de faire connaître un métier pas suffisamment reconnu à sa juste valeur sous nos latitudes et qui bute encore sur de nombreux freins sociaux et culturels. «L’innovation joue un rôle clé dans notre quotidien et impacte au plus haut point l’économie. C’est pour cette raison que son image doit être entièrement revue et remodelée dans ce sens», précise ainsi le président.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc