×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Leadership féminin: Women In Africa rempile

    Par Stéphanie JACOB | Edition N°:5359 Le 27/09/2018 | Partager
    Le 2e Sommet mondial démarre ses 2 jours de travaux
    Un réseau de leaders africaines et internationales au service d’une Afrique innovante et inclusive
    leadership_feminin_women_in_africa_059.jpg

    Women In Africa (WIA) revient à Marrakech pour son 2e sommet mondial, les 27 et 28 septembre. Quelque 400 participants ont répondu à l’appel, venus de 70 pays, en plus de la cinquantaine de speakers africains et internationaux (Ph. WIA)

    S’impliquer, s’inspirer, oser. Les maîtres mots du Women In Africa (WIA), qui revient à Marrakech pour son 2e sommet, les 27 et 28 septembre. Ce rendez-vous, initié par Aude de Thuin, une entrepreneure engagée pour la cause des femmes depuis vingt ans au niveau mondial, entend imposer la voix des femmes dans la nécessaire transformation du continent.

    Quelque 400 participants ont répondu à l’appel, venus de 70 pays, en plus de la cinquantaine de speakers africains et internationaux. Tous sous la bannière WIA Initiative, une plateforme internationale de développement économique et d’accompagnement des femmes africaines leaders et à haut potentiel, présidée depuis le 6 juin dernier par la Nigériane Hafsat Abiola.

    Lancée officiellement en 2017, WIA Initiative soutient, accompagne et contribue à la promotion d’une nouvelle génération de femmes africaines qui inventent un leadership inspirant pour l’avenir. Car si elles veulent jouer un rôle majeur dans la transformation du continent, elles accèdent encore difficilement à l’éducation, au financement et aux postes à responsabilité.

    Alors comme l’explique la fondatrice, «pendant deux jours, nous donnerons la parole à des experts, des investisseurs, à des femmes leaders qui boostent leur pays, et ce faisant, le continent. Nous mettrons à l’honneur également des femmes entrepreneures qui inventent l’Afrique d’aujourd’hui et de demain.

    Nous poserons la question du bon modèle éducatif pour les femmes et de ses moyens de financement. Nous ferons témoigner quelques-unes de ces écoles d’excellence sur le continent de leur succès, en partie parce qu’elles ont privilégié les filles dans les recrutements».

    Mettre les femmes en réseau, en médiatisant leurs initiatives et leurs talents, en détectant les nouveaux talents, en favorisant la transmission intergénérationnelle, et en soutenant l’entrepreneuriat et la parité. Si l’objectif du WIA est simple, le chemin risque d’être encore long.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc