Régions

Tourisme: Tanger recherche de nouveaux marchés

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5336 Le 17/08/2018 | Partager
La bourse régionale du tourisme prévue du 19 au 20 octobre
Un événement de choix pour élargir les marchés intéressés par la destination Nord
tourisme-tanger-036.jpg

La bourse du tourisme offrira des opportunités de networking avec pour but ultime l’élargissement des marchés pour Tanger et le Nord (Ph. Adam)

Une bourse pour le tourisme au Nord, le projet piloté par le Conseil régional du tourisme (CRT) vient de franchir une nouvelle étape. L’événement, qui constitue une première au niveau régional et national, se tiendra du 19 au 20 octobre à Tanger, selon le Conseil régional du tourisme de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma (CRT).

Il comptera avec la participation de tous les acteurs qui commercialisent le produit Tanger et sa région, au niveau local, national ou international, selon les responsables du CRT.

L’événement rassemblera, en outre, plus de 150 voyagistes et agences de voyages de plusieurs destinations (Espagne, France, Belgique, Italie, Portugal, Pays-Bas, Allemagne, Royaume-Uni, Pays du Golfe et Chine, entre autres).

La bourse sera organisée de manière à maximiser les rencontres entre opérateurs à travers des réunions en mode «Speed Networking» de 8 minutes. Ce qui, au total, équivaudra à plus de 12 heures de rencontres programmées durant les 2 journées de l’événement, l’objectif étant de dépasser la barre des 3.000 réunions.

Les deux journées seront aussi ponctuées de présentations de la destination Tanger-Tétouan-Al Hoceïma et de ses produits. Aussi, des voyages de découverte seront organisés au profit des opérateurs internationaux avant et après l’événement afin de découvrir davantage l’infrastructure et le produit régional.

La bourse offrira aussi un espace d’exposition installé au palais Moulay Hafid. Une cinquantaine de stands y seront disponibles pour les opérateurs voulant augmenter leur visibilité.
Elle sera une opportunité de choix pour les opérateurs et pour le secteur touristique en général d’opter vers une diversification des marchés émetteurs de la région.

Le tourisme tangérois et celui de toute la région ont connu des progressions à deux chiffres lors des dernières années, mais l’accident de parcours qui a entaché le démarrage de la saison estivale cette année a obligé nombre d’opérateurs à revoir leurs calculs.

L’un des défis majeurs a été le désistement du monarque saoudien qui, à lui seul, représente un déficit de plus de 30.000 nuitées avec une clientèle à haut pouvoir d’achat, amplifié par le ralentissement (compensé depuis) des arrivées des MRE au mois de juillet. L’une des pistes de réflexion actuelles auprès de la profession est de diversifier la clientèle estivale en recherchant de nouveaux marchés tout en se recentrant sur la clientèle nationale.

De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc