×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Une physicienne marocaine dans la nouvelle «révolution» quantique

    Par Mohamed BENABID | Edition N°:5333 Le 10/08/2018 | Partager

    La marocaine Latifa Elouadrhiri, physicienne au Jefferson Lab américain, vient de livrer les résultats d’une recherche qui ont fait sensation dans les milieux de la science au niveau international. Le travail qui a porté sur la pression qui s’exerce à l’intérieur des protons,  a été co-réalisé avec deux autres collègues. Il a fait l’objet d’un article publié dans le numéro de mai de la  revue «Nature» sous  le titre «The pressure distribution inside the proton». Cette découverte a une portée considérable. Non seulement par rapport à la connaissance des forces qui interagissent à l’intérieur des protons, l’un des composants des noyaux atomiques, mais aussi pour d’autres enjeux qui les sous-tendent  et taraudent les scientifiques depuis des années, comme pour la stabilité de l’Univers.  Ces forces, ou du moins la distribution de la pression au sein de ces particules, étaient jusque là étudiées théoriquement mais pas vérifiées expérimentalement.
    La chercheuse marocaine a fait l’essentiel de ses études à l’Université Mohammed V à Rabat (en filière Maths/physique), avant de poursuivre à l’Université Blaise Pascal de Clermont Ferrand où elle décroche un doctorat en 1992. Elle intègre ensuite le CNRS français avant de rejoindre quelques années plus tard les Etats-Unis.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc