×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 205.794 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 264.541 articles (chiffres relevés le 5/6 sur google analytics)
Entreprises

Centrale Danone: Des consultations pour désamorcer la crise

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5328 Le 03/08/2018 | Partager
Un millier de salariés recueillent les avis des consommateurs
Cinq villes à parcourir

Plus de 3 mois après le démarrage du mouvement de boycott ciblant les produits de Centrale Danone, la filiale marocaine du groupe français multiplie les initiatives de com' de crise pour désamorcer la crise. En effet, après la visite d’Emmanuel Faber, PDG de Danone, venu en juin dernier s’enquérir personnellement de la situation sur le terrain, le manager s’est engagé à développer un nouveau modèle de gouvernance de la marque.

Aujourd'hui, le producteur de lait déploie un dispositif inédit pour sonder les consommateurs et analyser leurs commentaires. Une grande campagne de consultations vient d'être enclenchée dans les principales villes: Casablanca, Marrakech, Meknès, Tanger... L'enjeu est de recueillir les différents avis, pour définir le «juste prix» sur le lait pasteurisé de commun accord avec les ménages et les épiciers.

Au préalable, le PDG du groupe français a pris 3 engagements: «la transparence totale sur les coûts de production, la qualité à tous les instants, ou encore la promesse de ne réaliser aucun profit sur le lait frais pasteurisé». Cette initiative de consultations vient incarner cette nouvelle vision du groupe qui consiste à tenir compte de l'avis des consommateurs de la marque.

«Cette action fait partie intégrante de la démarche de consultations globales suite aux engagements pris par le numéro 1 du groupe. Elle se matérialise par des réunions publiques de consultation avec les différentes parties prenantes», explique le management.

Ce qui passe aussi via la mise en place d'un site internet permettant aux différentes parties de s'exprimer et d'échanger pour «construire ensemble le modèle». Le mode opératoire de cette campagne consiste à poser des questions (par un millier de salariés bénévoles) aux consommateurs et épiciers pour mieux comprendre les attentes et préparer les réponses appropriées. In fine, la philosophie de la démarche consiste à analyser les propositions et associer l'écosystème aux décisions qui seront bientôt prises.

Une fois les données collectées, elles seront synthétisées. Les propositions retenues seront ensuite étudiées pour annoncer le nouveau modèle du lait Centrale et ce, dès la rentrée prochaine. A cet effet, le groupe s'est fait accompagner par des experts et des professionnels de l'entrepreneuriat social. Une équipe pluridisciplinaire pilotée par Corinne Bazina, directrice de Danone Communities.

Cette cheffe de file a à son actif une grande expérience de la co-construction et les modèles inclusifs. Bazina dirige aussi la plateforme mondiale de Danone. Une cellule chargée de mettre en place et soutenir les acteurs locaux dans la construction de nouveaux modèles d’entreprises à vocation plus inclusive.

A partir de là, l'analyse des données accordera la priorité à l'argument Prix, qui est une question centrale et qui revient comme un leitmotiv dans l'argumentaire de la majorité des boycotteurs. Ceci étant, rien n'exclut de ratisser plus large et de recueillir d'autres propositions sur différents sujets. L'esprit est de renouer le dialogue pour repartir sur de bonnes bases avec des fondamentaux qui inspirent la confiance mutuelle. La campagne devra prendre fin le 15 août.

Ecoute active

Cinq consultations publiques sont prévues durant les 10 prochains jours. La première réunion, ouverte au public, s'est tenue  le 1er août à Marrakech. Les quatre autres réunions sont prévues aujourd'hui 3 août à Casablanca, le 5 août à Tanger, le 7 août à Meknès et le 9 août à Rabat ou encore Kénitra ou Agadir. 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc