Culture

Un festival pour repenser les limites de l’art

Par L'Economiste | Edition N°:5326 Le 01/08/2018 | Partager
La 4e édition de «Youmein Creative Media» du 2 au 4 août à Tanger
Une dizaine de projets artistiques sur les freins à la création marocaine exposés au public
Des débats animés par l’anthropologue George Benjalia aussi au menu
festival_youmein_creative_media_026.jpg

La ville du détroit accueille du 2 au 4 août prochain la quatrième édition de «Youmein Creative Media». Un festival multidisciplinaire qui donnera l’occasion à des artistes de différents horizons de créer puis d’exposer près d’une dizaine de projets sur les limites de l’art sous nos cieux (Ph. YCM)

Créer des œuvres d’art en cogitant sur les limites de cette discipline. C’est le concept de la 4e édition de «Youmein Creative Media» organisée par le Borderline Theatre Project et l’American Language Center de Tanger. Un festival multidisciplinaire prévu à Tanger du 2 au 4 août prochains qui rassemblera un important panel d’artistes venus exprimer leur créativité mais aussi débattre des limites de la création artistique.

Cet événement des plus singuliers rassemblera ainsi une panoplie d’artistes de différents horizons. Une résidence dont l’objectif consistera avant tout à imaginer et produire des œuvres tournant autour de la notion de «Limites». Au total, pas moins de 8 projets seront créés et prendront la forme d’installations plastiques, d’œuvres photographiques, de court-métrages ou encore de pièces de théâtre.

Les créations des artistes seront exposées le dernier jour de la résidence au Dabatek Technospark . Un vernissage partiellement ouvert au public qui exposera les huit projets présentés en œuvres finies ou en «work in progress». Une forme tout aussi intéressante qui dévoile les coulisses de la conception d’une œuvre d’art mais également le cheminement de sa réalisation.

Le festival fera également la part belle à la réflexion. Au programme plusieurs débats stratégiques avec les artistes participants et Myriam Amroun, co-fondatrice et co-gérante de l’agence de management culturel Rhzome, et de la fondatrice du «18 Derb El Ferrane» Laila Hida. 

Autre intervenant de marque, l’anthropologue George Benjalia, qui animera les discussions. Des échanges dynamiques auxquels sera convié le public tangérois et qui aborderont les limites de l’art, autant au niveau des pratiques que des registres autorisés, qui laissent bien souvent peu de place à l’originalité.

Un problème qui n’est pas suffisamment soulevé au sein de notre société et qui représente pourtant un frein de taille à la créativité artistique marocaine.

Aida SAIDI avec Karim AGOUMI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc