×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Sommet des Brics: La guerre commerciale monopolisera les débats

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5322 Le 25/07/2018 | Partager
La rencontre se déroulera du 25 au 27 juillet 2018 à Johannesburg
Les grandes puissances cherchent à diversifier leurs partenaires
sommet_brics.jpg
La Chine a plaidé récemment pour davantage de coopération avec les pays appartenant comme elle aux Brics (Brésil, Russie, Inde et Afrique du Sud) en réponse à la guerre commerciale engagée par les Etats-Unis. Les Brics (composés de pays représentant 40% de la population mondiale) se veulent un puissant moteur pour l’économie mondiale

Les dirigeants des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) se retrouvent du 25 au 27 juillet 2018 pour un sommet annuel à Johannesburg. Là encore la guerre commerciale engagée par Donald Trump devrait monopoliser les débats.
Officiellement, ce 10e sommet doit débattre de la collaboration en vue d'une croissance inclusive et d'une prospérité partagée. Les présidents russe Vladimir Poutine, chinois Xi Jinping, brésilien Michel Temer, sud-africain Cyril Ramaphosa et du Premier ministre indien Narendra Modi devraient y participer. 
La spécificité du sommet, c'est le contexte dans lequel il se tient, a expliqué le ministre russe de l'Economie, Maxime Orechkine. «Nous sommes à un moment où les Etats-Unis et la Chine annoncent presque chaque semaine de nouvelles mesures. C'est une guerre commerciale», a-t-il ajouté. Les discussions entre dirigeants sur le commerce sont particulièrement importantes pour coordonner les positions. Ces derniers mois, le président américain a déclaré la guerre à ses principaux rivaux commerciaux, Pékin, Bruxelles et Moscou en tête, dont il a fait des «ennemis».
Après les taxes douanières sur l'acier et l'aluminium visant surtout la Chine, les Etats-Unis menacent désormais de surtaxer les importations automobiles européennes, de sanctionner les pays qui commercent avec l'Iran et de taxer de façon punitive la totalité des importations chinoises. Les Etats-Unis ont accusé en 2017 un déficit commercial de 376 milliards de dollars avec Pékin. La Chine a dénoncé en retour la volonté de Washington de déclencher «la pire guerre commerciale de l'histoire» et riposté en taxant de nouveaux produits américains. Dans ce contexte, Pékin a récemment plaidé pour renforcer la coopération au sein des Brics. «Cette stratégie doit permettre de répondre aux défis posés par le changement de politique de certains pays développés», a expliqué le ministre adjoint chinois des Affaires étrangères Zhang Jun. Le conflit commercial entre les Etats-Unis et leurs partenaires menace à court terme la croissance mondiale, avait prévenu le FMI.

La Turquie invitée en tant que présidente de l’OCI

En représailles à la politique américaine, l'UE a signé un accord de libre-échange préférentiel avec le Japon. De son côté, la Russie voit dans cette guerre commerciale une bonne raison de développer le commerce en devises nationales entre les pays des Brics. Le président turc Recep Tayyip Erdogan est aussi attendu cette semaine en Afrique du Sud. La Turquie ne fait pas partie des cinq pays émergents des Brics, mais est invitée au sommet de Johannesburg en tant que présidente de l'Organisation de coopération islamique (OCI). Quant au président chinois Xi, en pleine tournée africaine, il devait rencontrer son hôte sud-africain Ramaphosa, mardi 24 juillet, dans le cadre d'une visite bilatérale d'Etat.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc