×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Régions

    Planification territoriale: Rabat planche sur son PDR

    Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5305 Le 02/07/2018 | Partager
    Un projet mené en coopération avec Bruxelles-Capitale
    L’objectif est de mettre en place un Observatoire des dynamiques territoriales
    planification-territoriale-005.jpg

    Ce projet de coopération avec Bruxelles comprend, dans ses orientations, la création d’un écocentre pour la valorisation des déchets en papier carton à l’image de ce qui se fait déjà en Belgique et un peu partout dans le monde (Ph. grupopaco)

    Les régions de Rabat-Salé-Kénitra (RSK) et Bruxelles-Capitale entretiennent des relations depuis plus d’une décennie avec à l’actif plusieurs conventions de partenariat couvrant divers domaines: enseignement, santé, environnement, social…. Cette coopération se renforce davantage par la concrétisation d’une partie de ces conventions déjà signées par les deux parties.

    C’est le cas de celle portant sur la création d’un Observatoire des dynamiques territoriales au sein de la région marocaine. Un protocole d’entente a été signé dans ce sens, entre Abdessamad Sekkal et Rudi Vervoort, respectivement président de la RSK et Ministre-Président de la région Bruxelles-Capitale (en charge du tourisme).

    «Ce protocole validera le plan de travail qui a été convenu en commun accord entre nos techniciens et ceux de la région de Bruxelles pour la mise en place de cet observatoire», indique Sekkal. Ce projet sera d’une grande utilité en matière de planification territoriale notamment pour la préparation du programme de développement régional (PDR).

    «Aujourd’hui, on ne peut pas avoir une vraie planification de développement de la région et de l’aménagement du territoire sans une connaissance parfaite de ce dernier», explique le président de la région RSK. Cet observatoire va constituer, selon ce dernier, un réceptacle dans lequel on va stocker toutes les informations concernant tous les domaines de développement de la région. Il faudra, pour cela, équiper cet observatoire de la technologie et des logiciels appropriés et former des techniciens marocains pour leur usage.

    La région de Bruxelles-Capitale qui dispose déjà d’une expertise compte la mettre au service de son homologue marocaine. «Notre centre collabore avec la région de Rabat dans le but de suivre avec elle, via des indicateurs, la mise en œuvre d’un certain nombre de politiques», indique Patrick Van Vooren, directeur au Centre d’informatique pour la région bruxelloise.

    En plus de la planification territoriale, le volet environnement figure également dans l’agenda de la coopération entre les deux régions. La délégation bruxelloise conduite par Rudi Vervoort effectuera bientôt une visite au site situé à Bouknadel qui va abriter un écocentre dédié à la valorisation des déchets en papier carton. L’acquisition du terrain qui va accueillir ce projet a été financée par le fonds climat bruxellois.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc