Régions

Détroit: La traversée en hélicoptère reportée à septembre

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5304 Le 29/06/2018 | Partager
La liaison était prévue au mois de juin
Le retard des installations côté marocain perturbe l’échéancier
detroit-helicoptere-004.jpg

La connexion aérienne héliportée devra attendre un peu avec Tanger (Ph. Helity)

Connecter le sud de l’Espagne avec Tanger par hélicoptère, un rêve qui devra attendre encore un peu. La connexion était annoncée par la société espagnole Helity qui exploite déjà des connexions entre les villes de Sebta, Malaga et Algésiras.

Ses dirigeants voulaient pousser le voyage jusqu’à Tanger mais sa date d’entrée en service, prévue pour la fin juin, a été repoussée à septembre. La société n’avance pas de raison, mais il semble que le retard est dû aux travaux, côté marocain, qui ne seraient pas encore terminés.

Selon les premières informations, l’héliport sera installé au sein du port Tanger-ville afin d’embarquer et de débarquer les voyageurs en plein centre-ville. L’idée au départ était de l’installer à l’aéroport ou au port TangerMed, mais il aurait été décentré par rapport à sa vocation touristique et d’affaires, selon des sources proches du projet.

En attendant, Helity a déjà réussi à connecter la ville de Sebta avec Algésiras depuis 2017 avec plusieurs fréquences quotidiennes pour ensuite étendre la ligne jusqu’à la ville de Malaga.

Les tarifications pour la ligne Sebta-Algésiras s’étalent de 35 à 60 euros (subventionné à 50% pour les résidents espagnols), pour Tanger, les tarifs seront proches. Comparé à la liaison par bateau, le prix peut sembler correct même si en matière d’équipage, des limitations sont mises en place, à l’image des avions.

Dans le cadre de ses préparatifs, Helity a acquis un nouvel appareil début mars. Il s’agit d’un Augusta Westland AW-139 pouvant transporter une douzaine de passagers. Cela permettra à l’opérateur de disposer d’une flotte pouvant assurer un service continu même lors des arrêts techniques liés à la maintenance des appareils.

Helity a aussi en projet de lancer dans la même foulée des connexions vers la ville de Melilia à partir de Malaga, une distance à portée des AW-139 qui affichent une autonomie de 1.250 km. L’intérêt de la connexion aérienne est son caractère continu qui n’est pas affecté de manière aussi tranchée que le maritime par les aléas climatiques.

Ce type d’hélicoptères peut décoller et voler même à des rafales de vent dépassant les 80 km/h, alors que les ferrys assurant la connexion entre les deux rives du détroit sont amarrés à quai dès que les vents frôlent les 60 km/h.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc