Entreprises

German Academy ouvre l’Allemagne aux étudiants

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5297 Le 20/06/2018 | Partager
Le centre ouvre en septembre prochain à Casablanca et Marrakech
Les formations démarrent au Maroc et s’achèvent en Europe

«German Academy vise à ouvrir l’Allemagne aux étudiants marocains, qui s’orientent surtout vers la France, alors que l’Allemagne est la première puissance économique européenne et la troisième mondiale», soutient Aziz Bouabe, consultant en marketing international et communication, fondateur de German Academy.

Ce MRE, basé en Allemagne depuis 1985, compte une dizaine d’années d’expérience dans le domaine de l’éducation et l’enseignement, où il a suivi ses études universitaires depuis l’âge de 17 ans.

Pour la rentrée universitaire prochaine, German Academy (GA) s’installe au Maroc. «Nous allons préparer les étudiants et faciliter leur adaptation à la culture allemande afin d’éviter les échecs dans leur parcours universitaire», explique Bouabe. Au terme de 3 semestres de classes préparatoires, les étudiants passent leur examen final en Allemagne, dans le cadre d’un partenariat conclu avec des universités bavaroises (Munich et Landshut).

Une fois le sésame en poche, ils intègrent directement une université allemande pour des études académiques. L’année de tronc commun permet de bénéficier de cours de langue, culture et d’assurer leur pré-intégration, pour des frais de scolarité variant entre 80.000 et 100.000 DH/an selon la formule. Le programme est également ouvert aux étudiants des pays d’Afrique subsaharienne. L’accueil des étudiants se fera deux fois pendant l’année.

En septembre, pour la période qui se déploie de septembre à février et en mars, pour celle de mars à juillet, dans les locaux de ses partenaires marocains. Le modèle économique de German Academy repose sur un réseau d’établissements supérieurs privés marocains, au sein desquels le centre est implanté: une école d’ingénierie en génie civil, génie industriel et génie électrique à Casablanca et une école supérieure de management à Marrakech.

Ce modèle devra permettre de se concentrer sur le contenu de la formation et l’accompagnement en Allemagne. Ses partenaires locaux apportent leur expérience administrative et managérielle. L’inscription en classes préparatoires se fait dans plusieurs branches.

Pour un cursus universitaire orienté ingénierie, le candidat est inscrit en classes prépas techniques. Pour la médecine, biologie, pharmacie... il est inscrit en médecine. Les cursus universitaires économie, finance, marketing… se font en classes préparatoires marketing.

Par ailleurs, le centre offre une option pour l’obtention de licences professionnelles et le bachelor. L’étudiant poursuit son cursus en Allemagne, les deux années restantes. Le diplôme est délivré à la suite d’une formation en alternance (75% du temps en entreprise, 25% à l’école). Le bachelor en spécialité informatique de l’automobile s’obtient au terme de 4 ans de formation (3 années au Maroc et la 4e en Allemagne).

«Pour le bachelor, nous comptons collaborer avec l’une des trois universités que nous avons short-listées. Les diplômes que nous délivrons sont uniquement allemands. Tout le volet accréditation relève du partenaire marocain», fait valoir Bouabe. Les cours de langue sont assurés par des professeurs natifs, qui viennent passer un semestre ou une année au Maroc.

Les autres cours sont quant à eux dispensés par des professeurs diplômés d’universités allemandes. Une fois en Allemagne, GA se charge du logement, orientation, accompagnement, démarches administratives des inscrits… Les premiers 6 mois, les étudiants sont accompagnés par un mentor qui facilite leur insertion.

De multiples débouchés

Le programme a demandé une préparation de 3 ans et se déploie pour la première fois au Maroc. Fortement implantée en Bavière, German Academy s’appuie principalement sur deux universités: l’université de Landshut renommée pour les spécialités dans l’industrie et les métiers de l’automobile ainsi que celle de Munich, réputée pour les spécialités ingénierie générale, électrotechnique, médecine et pharmacie. Une fois l’équivalence en poche, les débouchés sont nombreux  en Allemagne: développement durable, architecture, ingénierie, génie civil…

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc