Culture

Fès va courir au rythme des musiques sacrées

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5295 Le 18/06/2018 | Partager
Plus de 4.000 participants attendus le 24 juin
Une initiative de l’Association Fès-Saïss
fes_musique_sacree_095.jpg

 La 6e course de Fès entend faire du sport un vecteur de développement social et de promotion touristique de la médina et de ses remparts. Elle traversera, à partir du jardin Jnan Sbill, 10km de remparts, avant d’arriver à Bab Boujloud

Et de 6 pour la course au rythme des musiques sacrées. Initiée par l’Association Fès-Saïss, la 6e édition de la course à pied à l’occasion du 24e anniversaire du Festival de Fès des musiques sacrées du monde rime avec 4.000 participants.

Lors d’une réunion tenue le 13 juin à la wilaya, les organisateurs ont présenté le plan de marche de cette nouvelle version. Pour Saïd Ziyane, Secrétaire général de la wilaya, «tout est fait pour que l’événement puisse se dérouler dans les meilleures conditions».

Mobilisant agents d’autorité, sécuritaires, protection civile, élus et responsable de la direction régionale de la jeunesse et des sports, cette compétition est organisée en partenariat avec la Commune Mechouar Fès-Jdid. «C’est une occasion pour promouvoir les monuments et remparts de la ville», indique Hassan Slighoua, président de l’Association Fès-Saïss.

En effet, les participants, amateurs et professionnels, découvriront un parcours traversant souks et portes de Fès. Prévue dimanche 24 juin, à 10 heures, cette course de 10 km connaîtra la participation de médaillés olympiques marocains et étrangers, mais aussi de simples citoyens. «C’est un rendez-vous magique qui associe le sport et la musique», rappellent les organisateurs.

Initiée en marge de la 24e édition du Festival de Fès des musiques sacrées du monde, cette course tend à revaloriser le rôle du sport en tant que facteur de cohésion sociale et à ériger le secteur sportif en vecteur de développement culturel et touristique.

Avec 6 points de rencontre à chaque étape avec un groupe folklorique marocain représentatif d’une région du Maroc, la course en musique sera également l’occasion de renforcer la cohésion sociale et l’esprit citoyen des équipes participantes.

«Cet événement coûte environ 300.000 DH et rapporte à notre association des recettes que nous investirons dans des actions sociales et caritatives», indique Slighoua. Ce dernier rappelle que son ONG a réussi deux grandes manifestations cette année, en l’occurrence le festival de la poésie et le festival de la culture amazighe.

Son siège, Dar Tazi, figure parmi les monuments qui seront restaurés dans le cadre du programme de valorisation de la médina de Fès. S’agissant de la course des musiques sacrées, cette 6e édition vise à faire du sport un catalyseur de l’attractivité touristique de la ville et un vecteur de développement socio-économique de la médina, souks, ruelles ainsi que ses remparts.

«Notre ambition est d’exposer la beauté de l’ancienne médina ainsi que sa richesse historique», indiquent les organisateurs.

Le parcours sera animé par des troupes folkloriques et des florilèges des plus beaux chants traditionnels locaux. A la fin de la course, tous les participants recevront des médailles. Une première cette année, les quatre premiers se verront octroyer des trophées et une prime allant jusqu’à 10.000 DH.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc