×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Sommet du G7: Trump se désolidarise de l’accord final

Par Khadija MASMOUDI | Edition N°:5291 Le 11/06/2018 | Partager
Pour la France, la coopération internationale ne peut dépendre de «colères ou de petits mots»

En un tweet, le président américain a réduit à néant deux jours de discussions entre les chefs d’Etat et de gouvernement des pays du G7 dans la petite ville canadienne de La Malbaie. Vexé par des commentaires du Premier ministre canadien, Donald Trump a déclaré,  dans des tweets rageurs, qu’il retirait le soutien des Etats-Unis au communiqué commun final du G7.

Un communiqué obtenu au terme de deux jours de discussions tendues à Charlevoix dans la région du Québec. Mais la conférence de presse de clôture du Premier ministre canadien, Justin Trudeau, pendant laquelle il a qualifié «d’insultantes» les mesures douanières prises une semaine plus tôt par les Etats-Unis, et annoncé des «représailles» par le Canada à compter du 1er juillet, n’a visiblement pas été du goût de Donald Trump. Ce qui l’a poussé à faire volte-face et aussi à menacer de taxer les importations de voitures aux Etats-Unis. Un secteur qui pèse bien plus que les deux métaux jusqu’à présent frappés.

La présidence française a souligné dimanche que «la coopération internationale ne peut dépendre de colères ou de petits mots». L’Elysée a fait valoir dans une déclaration que «nous avons passé deux jours à avoir un texte et des engagements. Nous nous y tenons, et quiconque les quitterait le dos tourné montre son incohérence et son inconsistance».

Et d’ajouter que  «la France et l’Europe maintiennent leur soutien à ce communiqué, tout comme nous l’espérons l’ensemble des membres signataires». Le porte-parole d’Angela Merkel a également annoncé que l’Allemagne s’en tient au communiqué adopté lors du sommet du G7.  

Le président russe Vladimir Poutine a, quant à lui, ironisé sur le «babillage inventif» des pays du G7. Poutine les a invités à «se tourner vers les sujets concrets relevant  d’une vraie coopération». Rappelons que le G7 a rejeté la proposition de Donald Trump de réintégrer dans le club la Russie, exclue en 2014 en raison de l’annexion de la Crimée.

Durant ces  derniers mois, le président américain n’a cessé de se désolidariser des alliés traditionnels des Etats-Unis. Le 31 mai, il a décidé d’appliquer des taxes douanières sur l’acier et l’aluminium de pays dont il allait rencontrer les représentants au G7. D’ailleurs, le commerce était le principal point litigieux lors de cette réunion.

En tout cas, le G7 au Canada semble avoir renforcé la conviction de Trump que son pays est traité injustement par le reste du monde et par les accords commerciaux négociés par ses prédécesseurs. Le président américain a fait du rééquilibrage des échanges extérieurs des Etats-Unis une priorité pour l’emploi. En 2017, le déficit commercial du pays a atteint 566 milliards de dollars, un record depuis 2008.

Désaccord sur l’environnement

L’Iran et l’environnement sont les deux autres grandes lignes de fracture entre le président américain, qui a dénoncé l’accord sur le nucléaire iranien et l’accord de Paris sur le climat et ses alliés. Les chefs d’Etat et de gouvernement du G7, à l’exception des Etats-Unis, se sont engagés à travailler ensemble sur les changements climatiques, les océans et l’énergie propre. Sur le plastique, les Etats-Unis ainsi que le Japon ont refusé de signer un engagement sur la lutte contre la prolifération des plastiques dans les océans.

K. M. avec agences

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc