×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Moulay Yacoub priorise les activités génératrices de revenus

    Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5283 Le 30/05/2018 | Partager
    Plus de 353.000 jeunes ont bénéficié des projets de l’INDH
    Centres éducatifs, terrains de sports, transport scolaire…au menu
    moulay-yaacoub-femmes-083.jpg

    Le centre de proximité de Ras El Ma accueille 300 bénéficiaires. Cet établissement INDH offre des formations en couture, aide sociale, art culinaire, ainsi que l’appui scolaire... Il répond aux besoins d’autonomisation d’une population vulnérable (Ph YSA)

    Moulay Yacoub est la province la plus vulnérable de la région Fès-Meknès. Composée essentiellement de collectivités rurales, cette circonscription est demandeuse d’actions sociales d’envergure afin d’assurer un bel avenir pour ses jeunes et d’éviter les dérives. Pour rappel, c’est ici que s’est déroulé le premier coup de filet d’une trentaine d’individus extrémistes au lendemain des attentats de 2003.

    Comme un indicateur de vulnérabilité, ajouté à l’analphabétisme, au chômage et à l’absence d’opportunité d’emploi, cette arrestation était comme un signal d’alerte pour les services centraux. Lesquels ont donné la priorité à l’insertion des jeunes. L’ambition étant d’endiguer les phénomènes de société.

    L’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) a accordé un intérêt particulier à cette frange de la population. 13 ans après le lancement de l’initiative royale, quelque 224 projets ont vu le jour en faveur de 34.344 jeunes.

    D’un investissement de 104,27 millions de DH, dont la contribution de l’INDH s’élève à 85,57 millions de DH (Plus de 80%), ces projets se répartissent comme suit: 115 projets d’activités génératrices de revenus (AGR), 65 projets d’enseignement, 22 terrains de sport et 22 centres sociaux.

    Notons que les AGR ont raflé 20% du budget global (21 millions de DH), 40% pour la construction et l’équipement des centres sociaux (40,47 millions de DH) et 20% pour le transport scolaire (21 millions de DH).

    Le bilan présenté devant Nourddine Abboud, gouverneur de la province, à l’occasion du 13e anniversaire de l’INDH, fait état de la réalisation de 618 projets pour une bagatelle de 219,91 millions de DH. L’objectif de ces projets est d’améliorer les conditions de vie de la population. Renforcer les capacités des jeunes à travers la création des activités artisanales, culturelles et sportives n’est pas en reste.

    En ce sens, le centre social de proximité Ras El Ma, à titre d’exemple, accueille 300 bénéficiaires. D’une superficie de 1.490 m2, l’établissement offre des formations en couture, aide sociale, art culinaire, ainsi que l’appui scolaire pour les enfants.

    Réalisé pour un investissement de 2,4 millions de DH, ce centre est doté notamment d’une salle informatique, une classe pour le préscolaire, une salle pour le soutien scolaire, une salle pour la qualification aux métiers d’artisanat, et un terrain de sport. Il permet ainsi d’assurer une animation culturelle et sportive, l’éducation à la citoyenneté, l’insertion scolaire et le soutien des femmes en situation précaire.

    Comme ses pensionnaires, quelque 353.278 personnes ont bénéficié des projets cumulés de l’INDH entre 2005 et 2017. Selon le responsable de la province, ces projets ont concerné 12 secteurs  socio-économiques importants qui ont un impact direct sur les conditions de vie des citoyens, dont l’enseignement, les routes, les centres sociaux, les AGR, le sport et l’environnement.

    Au secours des élèves dans le rural

    Signalons enfin que cette année, l’INDH financera quelque 19 projets de développement et de désenclavement d’un budget global de 7,9 millions de DH. Ces projets concernent le désenclavement du monde rural à travers l’aménagement et le renforcement des pistes rurales, la lutte contre la déperdition scolaire à travers l’achat des bus de transport scolaire, la construction des salles de classes, et le renforcement des infrastructures de santé à travers l’équipement d’une maternité et l’achat d’une ambulance.

    De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc