×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Finances-Banques

    Le marché en quête de stimulant

    Par Franck FAGNON | Edition N°:5261 Le 27/04/2018 | Partager
    brasserie_du_maroc_061.jpg

    Le cours de la société s’est déprécié de 4,76% à 3.000 DH sur un volume de 11 millions de DH à la clôture jeudi. Sur un an, les gains sont ramenés à 28%

    Le  Masi se cherche toujours une tendance depuis la fin du bal des résultats annuels. La séance de jeudi est du même acabit que celles des dernières semaines. Le principal indice a clôturé pratiquement à l’équilibre (-0,05%) à 12.939,34 points.

    Le baromètre des valeurs les plus liquides fait légèrement mieux en achevant la séance de justesse en territoire positif (+0,03%) à 10.518,58 points. Au niveau sectoriel, les hausses des indicateurs des Mines, Agroalimentaire et Banques ont été neutralisées par les baisses de l’Assurance, Boissons, Electricité et Distribution.

    A la fermeture du marché, les performances annuelles se sont établies à 4,44% pour le Masi et 4,14% pour le Madex. La capitalisation boursière s’est fixée à 658 milliards de DH.

    Le volume d’affaires s’est limité à 88 millions de DH. BCP a été la valeur la plus liquide avec un flux de 18 millions de DH. Le cours du groupe bancaire a enregistré une toute petite baisse de 0,09% à 292 DH. Marsa Maroc a mobilisé 11 millions de DH. Elle a cédé 0,77% à 193 DH. Brasseries du Maroc a reculé de 4,76% à 3.000 DH sur un volume de 11 millions de DH.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc