×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Spoliation foncière: Les absents ont toujours tort!

    Par Franck FAGNON | Edition N°:5253 Le 17/04/2018 | Partager

    Quatre institutions ont boudé la dernière conférence sur le bilan de la lutte contre la spoliation foncière tenue à Casablanca (cf. L’Economiste n°5247 du 9 avril 2018). Il s’agit du barreau de Casablanca, du Conseil national des droits de l’homme, du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger et du ministère délégué chargé des Marocains à l’étranger et des Affaires de la migration. Toutes ces instances «ont reçu des invitations avec accusé de réception», assure l’Association droit et justice au Maroc qui défend les victimes. En revanche, le ministère de la Justice et l’Ordre des notaires ont été présents et  ont réaffirmé leur engagement contre les spoliateurs. Cet événement intervient après la sévère lettre royale de décembre 2016.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc