×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Al Hoceïma: Equipement de 34 établissements sociaux

Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:5189 Le 17/01/2018 | Partager
Une convention entre l’Entraide nationale et l’ONG Banque alimentaire du Maroc
Pensionnats, centres pour personnes à besoins spécifiques et personnes âgées... les concernés
al-houceima-etablissement-sociaux-089.jpg

Les pensionnats de jeunes filles et garçons, centres d’accueil pour les personnes ayant des besoins spécifiques et centres pour l’accueil de personnes âgées sont les bénéficiaires de cette opération, principalement en milieu rural et zones montagneuses (Ph. L’Economiste)

L’ONG Banque alimentaire du Maroc a signé une convention avec la délégation de l’Entraide nationale d’Al Hoceïma, avec la contribution du groupe Richbond, pour l’équipement de 34 établissements de protection sociale dans différentes zones de la province. Cette convention va déployer un budget de 3,3 millions de DH sur quatre années pour l’équipement en 1.952 matelas et leur équivalent en couvertures et oreillers.

La livraison des équipements devra débuter fin janvier 2018. Les établissements bénéficiaires de la convention se composent de pensionnats de jeunes filles et garçons, centres d’accueil pour les personnes à besoins spécifiques et centres pour l’accueil de personnes âgées. «La priorité ira aux établissements qui ont des déficits financiers et se trouvant dans les zones montagneuses où il y a plus de pauvreté et de froid, notamment dans les zones rurales», précise Abdenbi Chihad, délégué provincial.

Cette convention rentre dans le cadre du plan d’action et des programmes mis en œuvre par l’Entraide nationale. Pour rappel, les Etablissements de protection sociale (EPS) relèvent du ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social et c’est l’Entraide nationale, établissement public placé sous la tutelle du ministère, qui gère ces EPS.

L’organisme se charge aussi de la formation des cadres des EPS ainsi que le suivi et le contrôle de ces établissements. En 2017, l’Entraide nationale a mobilisé un budget de 5 millions de DH pour soutenir les associations qui gèrent des EPS, et ce pour couvrir les dépenses de fonctionnement, d’encadrement et d’équipement. La Banque alimentaire du Maroc est, quant à elle, une ONG à but non lucratif qui joue le rôle d’intermédiaire entre les associations caritatives et les donateurs.
De notre correspondante, Sabrina BELHOUARI

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc