×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Entreprises

    OPA Med Paper: Le prix de la discorde

    Par Franck FAGNON | Edition N°:5152 Le 21/11/2017 | Partager
    A 22 DH l’action, la valorisation de l’entreprise soulève des interrogations
    Ce prix dénote peut-être de la prudence extrême de ses initiateurs
    Des analystes conseillent de ne pas participer à l’opération
    industrie_opa_med_paper_052.jpg

    En grande difficulté, l’entreprise était au bord du dépôt de bilan avant le renforcement de la famille Sefrioui dans le capital par la reprise des parts de CDG Développement. Cela laisse entrevoir une volonté de relancer la société. Reste à savoir si elle va retrouver de la compétitivité

    Med Paper n’en finit pas d’alimenter les discussions sur le marché depuis le feu vert du gendarme de la Bourse pour l’offre publique d’achat obligatoire initiée par la famille Sefrioui. Pour cette opération, l’action Med Paper est valorisée à 22 DH. Et c’est là le problème.

    Sur les trois méthodes de valorisation retenues, celle de l’actualisation des flux futurs aboutit à un prix de 0 DH l’action! «Il est anormal de tenir compte de cette méthode de valorisation puisqu’elle donne un résultat négatif», indique un analyste. Le montant proposé est nettement décalé du cours en Bourse et du prix de la dernière transaction.

    En juillet 2017, CDG Développement avait cédé sa participation à Aliken, propriété de la famille Sefrioui, à un prix de 28,64 DH. Sans forcément s’aligner sur cette valorisation, celle proposée dans le cadre de l’OPA aurait pu s’en rapprocher davantage. En supposant que Aliken a payé une prime pour récupérer le bloc de CDG Développement, celle-ci ne devrait pas profiter aux actionnaires minoritaires.

    Ce qui donnerait un prix inférieur à 28,64 DH. Contacté par L’Economiste, les dirigeants de Med Paper sont restés injoignables.Si l’Autorité des marchés a donné son visa, il semble que les actionnaires majoritaires ont apporté des arguments solides pour justifier le prix de 22 DH l’action.Les professionnels de marché l’interprètent comme une volonté des initiateurs de ne pas se renforcer dans le capital. Par rapport au prix proposé, ils conseillent de ne pas souscrire à l’opération.

    Ce sera un arbitrage difficile pour les minoritaires, sachant que l’entreprise n’a été bénéficiaire qu’une seule fois en quatorze ans et qu’elle est au bord de la faillite. Pour des petits porteurs, c’est peut-être une bonne fenêtre pour liquider leur position.

    D’un autre côté, le renforcement de la participation de la famille Sefrioui suite à l’opération entre CDG Développement et Aliken suppose que cette dernière a la volonté de relancer l’entreprise. Les actionnaires réunis en assemblée générale en septembre dernier ont approuvé un projet d’augmentation de capital.

    En outre, il y a un travail de diversification de la production vers le sac en carton et les emballages notamment. L’interdiction des sacs en plastique laisse entrevoir des perspectives intéressantes sur ce créneau. Par ailleurs, les mesures anti dumping récurrentes n’ont pas encore produit d’effet déterminant sur la situation de l’entreprise. Au premier semestre, elle affichait une perte d’exploitation de 8 millions de DH.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc