×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Vous êtes 112.291 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 136.119 articles (chiffres relevés le 25/5 sur google analytics)
eleconomiste
Régions

Oriental: Grogne chez les agences de voyages

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5148 Le 15/11/2017 | Partager
Elles regrettent l’absence d’un interlocuteur local
Et font appel à des compagnies étrangères pour satisfaire la demande

Les agences de voyages de l’Oriental montent au créneau et pointent du doigt le représentant commercial de la RAM à Oujda. Elles lui reprochent sa partialité dans le traitement de leurs demandes. C’est ce qu’elles viennent de détailler lors de la dernière réunion de l’Association régionale des Agences de voyages (Aravo).

Une association qui regroupe la majorité des agences de voyages de l’Oriental et qui essaie d’organiser la profession pour une meilleure desserte des aéroports d’Oujda Angad et El Arouit (Nador). Le responsable en question a été contacté à plusieurs reprises par L’Economiste pour plus de précisions, mais en vain.

«Il est temps d’organiser l’opération Omra et de ne plus privilégier une agence au détriment de la majorité», indique Hamid Benazza, président de l’Aravo, tout en précisant que le réseau des agences de voyages de l’Oriental reste à l’écoute de la RAM pour solutionner les problèmes qui ont émergé ces derniers temps.

Une position corroborée par Mohammed Brahimi (agence Jedda Voyages) qui regrette de ne plus pouvoir commercialiser la campagne Omra avec la RAM, en raison du favoritisme et entraves qui ne lui permettent pas de diversifier son offre. Du même avis, plus d’une vingtaine d’agences de voyages ont confirmé leur intention de travailler avec la compagnie Saudia Airlines par défaut.

L’opération Haj pour l’année 2017 a failli priver des centaines de pèlerins de l’Oriental de leur devoir religieux. La direction régionale de la RAM n’a pas programmé suffisamment de vols pour couvrir toute la région. Il a fallu des interventions au niveau de Casablanca pour rectifier le tir et programmer, in extremis, un second vol sur Médine. Toutefois, plus de 800 pèlerins ont fait le déplacement à la Mecque via la compagnie aérienne saoudienne. Une première!

Les agences présentes à cette réunion ont exprimé leur reconnaissance vis-à-vis de la compagnie nationale et leur fierté de travailler avec elle. «Ce porte-drapeau national doit être soutenu car notre réussite est tributaire de la sienne», a précisé Mounir Aberkane (agence Europa Voyages) qui a fait un historique de la relation privilégiée entre les agences de voyages et la compagnie nationale.

Il a aussi souligné le fort esprit de collaboration de tous ses représentants successifs. Comme il a rappelé que la RAM a depuis toujours considéré l’offre en sièges Omra comme un soutien à ses partenaires principaux. «Un soutien considéré comme un geste généreux dans la mesure où la compagnie nationale l’offre pratiquement au prix coûtant», a noté Aberkane.

De notre correspondant,
Ali KHARROUBI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc