×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Régions

    Casa-tramway: La cadence s’accélère pour les lignes 3 et 4

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5145 Le 10/11/2017 | Partager
    Deux nouveaux marchés attribués à Novec
    Maîtrise d’œuvre et études d’impact
    Les déviations de réseaux en cours sur bd Mohammed VI
    resaux_tramway_casa_045.jpg

    Les contours se précisent peu à peu pour les projets de lignes 3 et 4 du tramway casablancais. Casa-Transports vient de trancher fin octobre pour la maîtrise d’œuvre des futurs chantiers. C’est le groupement Egis/Novec/Atelier 1, candidat unique, qui vient d’emporter ce marché, lancé en juillet dernier. L’offre retenue porte sur un montant de 188,3 millions de DH.

    Autre marché attribué récemment à Novec, filiale de CDG, celui des études d’impact environnemental et social sur les lignes 3 et 4. Coût de la prestation: 1,5 million de DH. «Le démarrage effectif des travaux sur la plateforme est prévu fin 2018», annonce Youssef Draiss, DG de la SDL Casa-Transports.

    Autrement dit, les travaux sur ces 2 prochaines lignes seront entamés juste après l’inauguration de la 2e ligne fin octobre 2018 (soit 2 mois en avance par rapport au calendrier initial). «Le plus gros du travail sur la 2e ligne sera bouclée en mars 2018, il ne restera plus qu’à finaliser les derniers détails avant la mise en service en octobre», affirme le DG de Casa-Transports.

    Parallèlement, les déviations de réseaux pour les lignes 3 et 4, une étape incontournable avant d’entamer la plateforme à proprement dit, sont déjà en cours sur bd Mohammed VI. Sur ce tracé de la ligne 4, le tronçon le plus difficile est celui situé entre le centre-ville et garage Allal (30 m de largeur). Au-delà des rails du train et de l’autoroute, cette artère s’élargit pour atteindre 40 et 80 m.

    La ligne 3, quant à elle, passera par la route d’Ouled Ziane qui ne devra pas présenter de problème spécifique, si ce n’est l’obligation de construire un pont sur l’autoroute. Ces déviations de réseaux, démarrées en juin dernier, devraient se poursuivre encore pour un an et demi. «Si tout se déroule comme prévu, l’appel d’offres pour le choix de l’entreprise qui réalisera la plateforme sera lancé durant l’été 2018», poursuit Draiss.

    Pour sa part, le marché relatif à la fourniture du matériel roulant destiné aux lignes 3 et 4 est en cours d’analyse. Casa-Transports ayant reçu les offres en juillet dernier. Il s’agit d’un contrat de plus de 2 milliards de DH. Les lignes 3 et 4, d’une distance de 28 km, devraient être opérationnelles respectivement en 2021 et 2022.

    A cet horizon-là, Casablanca sera dotée de 110 km de réseau de transport en commun en site propre (tram/bus à haut niveau de service) diminuant de 15% les émissions polluantes dans les zones desservies. Ce réseau sera connecté aux lieux de vie, de travail, d’équipements publics, de sport et loisirs, de campus et au centre-ville, ainsi qu’aux gares ferroviaires de Aïn Sebaâ, Casa-Voyageurs, Casa-Port, L’Oasis et à la gare routière Ouled Ziane.

    Doté de 15 parkings relais programmés, de services d’intermodalité et de 160 stations voyageurs, ce réseau vise à encourager les Casablancais à adopter les modes de déplacement durables au quotidien.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc