×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Kaboul: L’Ambassade d’Irak visée par l’EI

Par L'Economiste | Edition N°:5077 Le 01/08/2017 | Partager
Les quatre assaillants ont été tués par les forces afghanes
Les civils riverains ont été évacués
kaboul_attentat_077.jpg

Située au centre-ville de la capitale afghane, non loin du Palais présidentiel et le siège de la sécurité nationale, l’Ambassade d’Irak a été la cible du groupe EI

C’est la première fois que l’Ambassade irakienne à Kaboul est visée. Hier lundi, une attaque contre le bâtiment situé au centre de la capitale afghane a été revendiquée par le groupe Etat Islamique (EI).  L’organe de propagande de l’EI, Amaq, a déclaré dans un court communiqué la présence de «deux combattants menant une attaque contre le bâtiment de l’Ambassade irakienne dans la ville afghane de Kaboul», sans donner plus de précisions.

Deux heures après l’assaut, le ministère de l’Intérieur afghan a affirmé l’attaque contre la légation irakienne. «Vers 11h20 ce matin (06h50 GMT), un groupe de quatre terroristes a attaqué l’Ambassade irakienne dans le district 4 de Kaboul. Un premier kamikaze s’est fait exploser à l’entrée de l’enceinte et trois autres se sont frayé un chemin à l’intérieur. La police a réagi promptement et le personnel de l’Ambassade a été emmené en lieu sûr.

Une opération pour tuer les terroristes est en cours» a-t-il déclaré. En effet, les forces spéciales étaient sur place et ont évacué les civils riverains. De fortes explosions ainsi que des tirs retentissaient toujours lundi en milieu de journée, près de deux heures après les premières déflagrations, selon les riverains. Une heure après le début de l’attaque, une épaisse fumée noire s’élevait au-dessus du quartier visé et des sirènes de police et d’ambulance résonnaient.

L’Ambassade irakienne est située à proximité de nombreux bâtiments abritant des services de police dont le siège des «Afghan Public Protection Police Forces» (APPF), un service du ministère de l’Intérieur créé pour protéger les bâtiments non officiels. Les quatre assaillants ont été tués plus de quatre heures après les faits, d’après le communiqué relayé par le ministère de l’Intérieur afghan sur sa page Facebook.

D’autres attentats contre des missions occidentales ont eu lieu dans la capitale. La plus grave, date de mai 2017, à proximité de l’Ambassade d’Allemagne et faisant plus de 150 morts. La présence de l’EI en Afghanistan date de début 2015, principalement dans l’Est et désormais dans le Nord du pays. Le groupe qui perd du terrain en Syrie et en Irak est l’auteur de nombreuses attaques sanglantes notamment à Kaboul. Le premier assaut qui a eu lieu le 23 juillet 2016, avait fait 84 morts et 300 blessés au sein d’une minorité chiite afghane.

Safaa CHOUKRI et T.E.G.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc