×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Le festival Timitar assoit sa position

    Par Fatiha NAKHLI | Edition N°:5062 Le 11/07/2017 | Partager
    Il s’impose en tant que l’un des événements culturels les plus importants
    Nécessité d’une évaluation pour cerner les vraies retombées économiques pour la région
    festval-timitar.jpg
    Le festival Timitar signes et cultures confirme sa position en tant que l’un des événements  culturels les plus importants au niveau national. Chaque année, il attire des milliers de festivaliers (Ph. B.T) 

    Encore une fois, le festival Timitar signes et cultures confirme sa position en tant que l’un des événements  culturels les plus importants au niveau national. En effet, au fil des années, il est arrivé à asseoir sa position et à faire de la musique un instrument de rassemblement, d’union et de dialogue entre les cultures. Pour cette version 2017 qui s’est clôturée samedi dernier, Agadir a vibré quatre jours durant sur une musique diverse et diversifiée, alliant musiques traditionnelles et musiques actuelles. 
    Aussi bien du Maroc que du monde dans un esprit d’ouverture et de découverte de l’autre. Avec une part belle pour la musique  du  continent africain. Des artistes d’horizons divers se sont ainsi produits en face d’un public conquis: Oumou Sangaré du Mali, Elida Almeida du Cap Vert, Nomfusi d’Afrique du Sud,  Wiyaala (Ghana), Bruno Tatiana (Angola), Les Afrodiziac (Gabon), Mashrou’ Laila (Liban), Labess (Algérie)… Mais aussi, Brahim Ferrer Jr du Cuba, Trad Attack d’Estonie, Kiwi & the  Papaya Mangoes du Japon… Et du côté marocain, Asmaa Lamnawer, Aziz Stati, le rappeur Masta Flow, Ghany Kabaj, Hamid Bouchnak, Nouri, Najat Rajoui, Sami Ray… Maître gnaoui Majid Bekkas. Les ensembles traditionnels étaient également présents en force. Avec Ahwach Msguina, ahwacn Tfingoult, troupe Tamengoult et Mizane Tiout. Deux soirées hommage ont été organisées en reconnaissance du travail des grands rways, notamment Rayssa Fatima Tabaamrant et Rayss Hassan Aresmouk. La scène actuelle du Souss a été représentée par les Ribab Fusion, Génération Taragalt, Taragalt, Hicham Massine, Oulawen, Imarrayen, Mehdi Qamoum, Ahmed Amaynou, Asmghour…
    Chaque année, le festival Timitar signes et cultures attire des milliers de festivaliers. Des journalistes nationaux et étrangers font le déplacement pour en assurer la  couverture médiatique. Ce qui permet de faire une belle promotion  aussi bien de la manifestation que de la destination Agadir. Encore une fois, les organisateurs sont sollicités par les acteurs locaux, les journalistes…pour faire une évaluation à la fin de chaque édition... Afin de concrétiser en chiffres les retombées économiques sur la région du Souss. 

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc