×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Concours Ingénieuses 2017: Une jeune Marocaine à l’affiche

    Par Stéphanie JACOB | Edition N°:5053 Le 28/06/2017 | Partager
    youssra_essabani_053.jpg

    Youssra Essabani, étudiante en mécatronique à la faculté des sciences et techniques (FST) de l’Université Sidi Mohammed Ben Abdallah de Fès, vient d’être récompensée par le Concours Ingénieuse 2017 (Ph. AUF)

    Un exemple pour les générations montantes. Youssra Essabani, étudiante en mécatronique à la faculté des sciences et techniques (FST) de l’Université Sidi Mohammed Ben Abdallah de Fès, vient d’être récompensée à Paris par le concours Ingénieuses 2017. Organisée depuis 2011 par la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (CDEFI) et en partenariat depuis 2015 avec l’Agence universitaire de la francophonie (AUF), cette opération motive la parité.

    Une question qui demeure, pour le directeur régional de l’AUF au Maghreb, Jean-Luc Tholozan, «une préoccupation des sociétés et la francophonie universitaire, en tant qu’opérateur global de l’enseignement supérieur, doit jouer pleinement son rôle pour l’encourager. À cette fin, l’AUF accompagne ses établissements membres à promouvoir l’égalité femmes-hommes depuis de nombreuses années en soutenant des actions dans le monde, dont notamment le concours Ingénieuses».

    L’objectif de cette opération est à la fois d’encourager les jeunes filles à s’inscrire en formation d’ingénieur(e), de lutter contre les stéréotypes de genre, de s’engager pour la promotion de la parité et de récompenser les initiatives portées par les écoles d’ingénieurs en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes.

    C’est ainsi que Youssra Essabani a reçu le prix de l’Elève ingénieure Maghreb pour son parcours académique, ses ambitions professionnelles et son engagement associatif pour l’insertion socioprofessionnelle des femmes en situation précaire. En effet, elle fonde à l’âge de 23 ans, aux côtés de 6 autres étudiants membres d’Enactus à Fès, une entreprise sociale de livraison de plats traditionnels et de pâtisseries marocaines baptisée «Délices express».

    Après 12 mois d’activité, la société livre en moyenne 90 repas par jour et fait travailler 9 femmes en situation précaire et des étudiants à mi-temps chargés des livraisons. L’entreprise est actuellement en négociation avec des agences bancaires de la ville pour assurer la restauration de leurs employés. L’ambition étant d’atteindre un chiffre d’affaires de 200.000 DH pour la fin de cette année 2017.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc