×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Kaya Tea reçoit le prix de la qualité au SIAM

Par Amin RBOUB | Edition N°:5009 Le 24/04/2017 | Partager
Une consécration 2 semaines après le lancement du produit
Un investissement de 500 millions de DH dans le thé glacé
Premier ice tea 100% marocain en canette
kaya_tea_siam_009.jpg

Aziz Akhannouch, ministre de l'Agriculture, et Alpha Condé, président de l'UA et invité d'honneur du SIAM, lors de leur pause-dégustation au stand Kaya Tea, en présence du fondateur de l'entreprise Moroccan Ice Tea, Ismaïl Khayatey (Ph. KT)

Moroccan Ice Tea… Retenez bien ce nom! C’est celui d’une entreprise qui a raflé la vedette lors de la 12e édition du SIAM à Meknès. Elle vient de remporter le « Prix de mérite de la meilleure qualité» au salon international de Meknès, qui a fermé ses portes hier. Une distinction décernée par le Prince Moulay Rachid lors d’une cérémonie officielle à l’honneur des meilleurs exposants et unités de production agricole en 2017 ainsi que les signes distinctifs d’origine, les labels, les produits du terroir...

La 12e édition du SIAM a coïncidé avec la révélation de nouveaux produits et marques. Parmi eux, la gamme Kaya Tea, produite par Moroccan Ice Tea (MIT). Il s’agit là du lancement du premier thé glacé 100% marocain. Une gamme déclinée en quatre saveurs et arômes: Fresh Mint (menth), Juicy Lemon (citron), Irresistible Cherry (cerise) et Appetizing Nectarine.

Ce thé glacé a nécessité plus de 2 ans de recherche et développement pour que la formule reflète «la pure tradition du thé marocain», explique le jeune patron Ismaïl Khayatey Houssaini, fils du PDG du groupe Rifaï Holding, plus connu par la marque KLK dans l’immobilier haut standing. Il a fallu 112 dégustations, des panels de 500 personnes aux Pays-Bas, et plus de 200 autres en France avec un process extrêmement rigoureux sur le goût, les saveurs, les emballages, les couleurs… pour que le produit final reflète la pure tradition du thé marocain à la menthe,  tient à préciser Ismaïl Khayatey. Les dirigeants de Moroccan Ice Tea ont importé des extraits naturels de thé vert de Malaisie.

Après, ils ont fait plusieurs tests et panels avant de retenir la formule définitive qui colle mieux avec la recette typiquement marocaine. La valeur ajoutée réside aussi dans l’alchimie de saveurs et goûts de fruits marocains, tels que la cerise de la plaine de Sefrou, le citron (lemon) des plaines du Saïss ou encore le goût mentholé, voire la nectarine des monts de l’Atlas. Le management fait aussi valoir la composition à base d’extraits naturels, de l’eau minérale associée à un mélange de stevia et de sucre, les valeurs nutritionnelles et énergétiques, les fibres, protéines, glucides, ainsi qu’une faible teneur calorique.

«C’est un investissement de 100 millions de DH. A terme, nous comptons injecter 500 millions de DH. Nos produits sont conçus, désignés et développés par notre entreprise Moroccan Ice Tea Sarl», confie le fondateur de l’entreprise. Un jeune de 27 ans qui a fait ses études supérieures dans la gestion hôtelière au Canada. Le challenge réside dans le produit à base de thé vert. Car 95% du thé glacé commercialisé est à base de thé noir. Or, la particularité du consommateur marocain est qu’il préfère le green powder (graines de thé vert de Chine). A l’échelle internationale, le green ice tea représente à peine 2%.

C’est dire le potentiel à développer ce type de produits qui a un fort potentiel à l’export, notamment en Europe, au Canada et au Moyen-Orient. «Nous sommes déjà présents aux Emirats et nous comptons commercialiser Kaya Tea en Arabie saoudite, Koweït, Qatar, Bahrein…», annonce le management. Le produit n’a rien à envier aux marques des multinationales. Le packaging est produit en Autriche, par le groupe Starzinger. La marque est déposée auprès de plus de 112 pays.

La firme Moroccan Ice Tea dispose aussi d’une filiale à Amsterdam (Pays-Bas). Baptisée Kayatea Europe BV, cette entreprise néerlandaise se spécialise dans le développement et la commercialisation des produits Kaya Tea en Europe. «A partir de juin prochain, nous allons lancer nos produits en France, en Belgique…», annonce le patron. Les ambitions sont multiples à l’export. «Dès l’année prochaine, nous ferons des lancements dans d’autres pays européens.

Nous sommes en discussions avancées avec des partenaires pour l’export sur l’Afrique, notamment le Sénégal, la Côte d’Ivoire, l’Egypte et la Tunisie», confie Khayatey à L’Economiste. Le développement, voire l’élargissement de la gamme dépendra forcément des réactions du marché. Le premier challenge consiste à se frayer une place en Europe. La gamme est déjà référencée dans des supérettes premium et commercialisée  dans des CHR, stations service, relais ainsi que tous les aéroports du Maroc.

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc