×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Syndicalisme: Une initiative pour le leadership des femmes

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5009 Le 24/04/2017 | Partager
Un programme qui vise 40% de présence féminine au sein des organes dirigeants
Une trentaine de femmes sélectionnées

Les syndicats fédèrent leurs forces pour faire face aux multinationales. Créée en 2000 par Philip Jennings, actuel secrétaire général, Uni Global Union (UGU) vient de lancer, à Casablanca, un programme de leadership et mentoring ciblant les femmes syndicalistes tunisiennes et marocaines.

Financé par la Fondation Friedrich Ebert Stiftung, le projet durera 2 ans et a pour objectif de donner à une trentaine de jeunes femmes les aptitudes pour accéder aux postes de décision au sein des syndicats. «Le programme vise la constitution d’un réseau de femmes en Afrique du Nord, vu que leur situation se ressemble», explique Veronica Fernandez Mendez, responsable de l’égalité des chances à l’UGU.

A terme, Uni Global Union cible un quota de 40% de femmes à des postes de responsabilité au sein des syndicats locaux. L’organisation se fixe pour objectif  de garantir les droits des travailleurs, renforcer la présence syndicale au sein des multinationales… Elle a déjà signé une soixantaine d’accords avec de grands groupes (Société Générale, BNP, Auchan, Carrefour…).

«Notre but est de garantir le droit syndical au sein de ces groupes et un travail décent aux travailleurs. Il ne faudrait pas que la mondialisation économique et industrielle soit le prétexte pour piétiner les droits des travailleurs», soutient Abderrahim Mongi, coordinateur Mena.

L’organisation syndicale a également signé un accord avec les multinationales sous-traitant au Bangladesh (Adidas, Nike …), suite à l’effondrement, en avril 2013 à Savar, d’un immeuble abritant plusieurs ateliers de confection clandestins. Les boutiques informelles employaient plus de 2.600 personnes. Bilan de la catastrophe: 200 morts et un millier de blessés. L’accord a donc porté sur la sécurité des constructions et des locaux industriels.

Par ailleurs, la centrale syndicale prépare ses affiliés à l’impact de la numérisation sur les emplois dans le secteur des services. «Des problèmes se profilent à l’horizon en termes d’emploi. Nous préparons les travailleurs pour le futur ainsi que les droits des nouveaux travailleurs du secteur IT», soutient Angelo Di Cristo, responsable financier à l’UGU.

La liberté d’association et de se constituer en syndicat est un droit fondamental. Ayant observé des violations dans le secteur de l’assurance, la centrale se mobilise. Elle prépare plusieurs projets au Maroc, notamment des négociations avec une multinationale de l’assurance.

Carte d’identité

UNI Global Union est une fédération internationale de syndicats créée en 2000. Ses actions ciblent 18 secteurs d’activité (commerce, finance, poste, télécommunication, média, sport ...). L’organisation a son siège en Suisse, compte plus de 20 millions d’affiliés à travers le monde et environ 900 syndicats. La centrale joue un rôle de coordination politique au niveau mondial et est structurée en 4 régions à travers le monde (Afrique, Amérique, Europe, Asie-Pacifique).

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc