×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Brèves internationales

Brèves Internationales

Par L'Economiste | Edition N°:4991 Le 29/03/2017 | Partager

■ Entrepreneuriat: L’Estonie, un des pays les plus attractifs d'Europe
Quand vous pensez au mot «entrepreneur», il est peu probable que vous imaginez une activité entrepreneuriale dans le petit pays européen de l'Estonie. Pourtant, selon un rapport du Forum économique mondial (WEF), c’est dans l'Europe du Nord et les pays baltes que les activités entrepreneuriales sont bien développées. C’est grâce notamment au concept de «l'intrapreneuriat» qui se veut une «solution pour libérer les idées innovantes en les transformant en projets portés par des collaborateurs». Pour le WEF, la promotion de l'entrepreneuriat porte ses fruits dans plusieurs secteurs et permet de renforcer l'ensemble du système économique international.

■ Présidentielle française: Des candidats auditionnés par le Medef
Plusieurs candidats à l’élection présidentielle française ont défilé, hier mardi, devant des entrepreneurs réunis par une douzaine d'organisations et mouvements patronaux, dont le Medef, pour leur exposer leurs programmes économiques. Pour le numéro un du Medef, Pierre Gattaz, le programme de François Fillon était «le plus pragmatique» et le plus proche des préoccupations des entrepreneurs. Il a en revanche critiqué plusieurs mesures proposées par Emmanuel Macron, et exprimé sa vive inquiétude face aux programmes de Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon.

■ Climat: Trump s’y met
Le président américain, Donald Trump, veut revenir sur les mesures prises par  Barack Obama sur le climat. Avec la volonté affichée de donner un coup de pouce aux énergies fossiles, charbon en tête. Il devra signer le «Décret sur l'indépendance énergétique» qui vise que l'énergie soit «abordable et propre afin de favoriser la croissance économique et les créations d'emplois», selon un responsable de la Maison-Blanche. Le texte ordonne en particulier un réexamen de la mesure phare de son prédécesseur: le «Clean Power Plan» (Projet pour une énergie propre).

 

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc