×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Analyse

La machine Siam crée une véritable économie régionale

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:4991 Le 29/03/2017 | Partager
Emploi: 80 entretiens/jour pour 1.200 postes, et 84.000 journées de travail
Restauration, hôtels…Meknès affiche complet depuis des mois
L’ingénierie d’un événement qui réveille toute une région
machine_siam_091.jpg

Avec 1.230 exposants en 2017, le Siam poursuit sa croissance et constitue une tribune privilégiée pour les opérateurs nationaux et internationaux de la filière agricole. Le salon compte bien dépasser cette année le million de visiteurs

A Meknès, le Salon international de l’agriculture au Maroc (Siam) crée annuellement une véritable économie locale et régionale. En témoignent, les 4.000 à 4.500 emplois directs créés au sein même du salon. Ceci, sans compter restaurants, hôtels, riads, et maisons d’hôtes de la capitale Ismaïlienne et autres villes avoisinantes qui affichent complet tout au long de l’événement. Le commerce s’anime également tout comme nombre de prestataires (agents de sécurité, hôtesses, transports…). Pour la petite histoire, les maisons situées aux abords de Sahrij Souani et Jnane Benhalima, sites du Siam, s’improvisent en maisons d’hôtes durant cette période.

«Elles sont louées (entre 200 et 500DH/jour) et leurs propriétaires se font héberger chez leurs proches ailleurs en ville», indique Jaouad Chami, commissaire du Siam. Même son de cloche auprès de Abdelghani Sebbar, gouverneur de la préfecture de Meknès, pour qui les 4.800 lits de sa circonscription sont pris d’assaut par les exposants, conférenciers, et visiteurs du Salon. A Meknès, les hôtels de Tafilalet, Zaki, Dalia, Transatlantique, Malta…sont réservés plusieurs mois à l’avance. Il en est de même pour les unités hôtelières d’Ifrane (Michlifen, Grand Hôtel,…), Azrou, Fès, El Hajeb, et jusqu’à Khémisset et Rabat. Un peu partout dans la région, l’apport du Siam pour le tourisme est palpable.

A un mois de l’ouverture de la plus grande vitrine agricole du Royaume, les demandes d’emplois fusent. Au commissariat du Siam, près de 80 jeunes sont reçus quotidiennement pour des entretiens d’embauche. «En croisière, nous atteindrons 1.000 à 1.200 emplois. Seuls les Bac+2, licences et masters sont retenus pour trois mois», souligne la responsable RH du Salon. Selon elle, «les jeunes étudiants bénéficient d’une formation sur place, sont payés à 4.000DH/mois, déclarés à la CNSS et reçoivent une attestation en fin de parcours».

Par ailleurs, sur le chantier du Siam, l’installation des chapiteaux et l’aménagement des 9 pôles nécessitent également de la main d’œuvre. Ici, pas moins de 700 personnes sont mobilisées pour monter et démonter les chapiteaux géants. Soit près de quatre mois de chantier offrant ainsi quelque 84.000 journées de travail aux jeunes de la région. A ce titre, les organisateurs du Siam devront annoncer la création d’un nouvel événement sur le site de Sahrij Souani. «Ce qui offrira de nouvelles opportunités d’emploi aux jeunes de la région», disent-ils mais sans donner plus de précision.

Pour l’heure, financiers, chargés de plateforme, responsables médias et marketers sont en pleine activité. A un mois de l’ouverture de la 12e édition de la plus grande vitrine agricole du Royaume, la plateforme du Salon est réalisée à 95%. Autre chiffre: plus de 90% des différents pôles du salon sont déjà commercialisés. Prévue du 18 au 23 avril, cette 12e édition reçoit quelque 1.230 exposants de 65 pays.
Entouré d’une équipe composée d’une vingtaine de cadres (en majorité de sexe féminin, fait remarquer Said Zniber, wali de la région), Jaouad Chami ne cache pas sa fierté d’avoir su perfectionner l’organisation de la manifestation phare de Meknès. «Un salon qui est rehaussé par le patronage et la présence effective du Souverain», souligne-t-il.

Cet évènement d’envergure internationale participe depuis sa création aux multiples évolutions et réalisations de l’agriculture marocaine, confirmant à chaque nouvelle édition la position de leader régional et la compétitivité du Royaume sur les principaux marchés de l’agro-industrie.
En tout cas, au fil des éditions, le Siam a su innover, se développer et accroître sa notoriété auprès des professionnels de l’agro-alimentaire, confortant ainsi son statut de rendez-vous incontournable auprès du grand public et des acteurs de la chaîne de valeur agricole. Cette manifestation, qui s’est définitivement ancrée dans le calendrier national, offre aujourd’hui aux opérateurs du secteur une plateforme de communication, de rencontres et d’échanges, un espace de networking, d’interconnexions et d’outils de benchmarking.

Une référence en Afrique

siam_091.jpg

Pour sa 12e édition, le Siam, sous la thématique «pour un agrobusiness responsable, au service d’une agriculture durable», est une référence africaine dans son domaine. Il contribue à établir un véritable carrefour industriel et économique entre l’Europe et l’Afrique. En s’inscrivant dans la ligne droite de la vision royale pour une agriculture intégrée, il constitue une plateforme d’échange et de suivi adaptée à l’accompagnement des partenaires du royaume dans le co-développement de projets liés à l’agrobusiness, selon une démarche durable et respectueuse des hommes, des sols et de la biodiversité.

Capacités hôtelières 

siam_meknes_091.jpg

A travers 400 hôtels, résidences touristiques, auberges, maisons d’hôtes, gîtes et campings, la capacité d’hébergement de Meknès et ses environs s’élève actuellement à 4.800 lits. En termes de restauration, 23 restaurants touristiques y sont répartis et offrent 4.487 couverts. La région compte également 15 agences de voyage, 27 compagnies de location de voitures sans chauffeur, 32 transporteurs touristiques, 6 organisateurs de bivouac et le réseau d’accompagnement des touristes est composé de 96 guides touristiques et guides de montagne.

 

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc